Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

ALERTE : LA PROVINCE DU NORD-KIVU SOUS
MENACES SÉCURITAIRES
 

La Coordination Provinciale de la Société Civile
Forces Vives alerte l’opinion tant nationale
qu’internationale sur les menaces sécuritaires
qui pèsent sur la Province du Nord-Kivu. Les ennemis de la paix se seraient frayé des voies
d’entrer dans les différentes frontières des pays voisins.

A titre illustratif :
1°) La nuit du lundi 15 au mardi 16 octobre 2018, des mouvements d’hommes sont entrés jusqu’à Ntamugenga en groupement Bweza-Rangira et se sont dirigés vers Busanza en chefferie de Bwisha
2°) La nuit de mercredi 17 au jeudi 18 octobre 2018, des hommes en armes sont entrés à Kabasanza dans le groupement Bweza et se sont ^mm0dirigés vers Rwanguba en groupement Jomba.
3°) La nuit de jeudi 18 à vendredi 19 octobre 2018, ils sont entrés par Ruvumu Kashari dans le
groupement de Kisigari.

Partout où ils passent, ils pillent des biens de la population y compris les groupes électrogènes,
les panneaux solaires, les vaches, les bêtes,…

La population pense que ces hommes en armes seraient des anciens du M23 en provenance du Rwanda et de l’Ouganda pour renforcer les groupes armés en vue de déstabiliser le processus électoral.

La Société Civils appelle la population à demeurer vigilante en dénonçant tout cas
suspect. Elle recommande au Gouvernement Congolais et au Gouvernement Provincial
d’alerter le Mécanisme Conjoint de vérification pour se rassurer qu’il ne s’agit pas des ex-M23,
moins encore de l’armée des pays voisins.
Ainsi fait à Goma, le 19 octobre 2018.

Pour la Coordination Provinciale de la Société
Civile du Nord-Kivu,
.
Mme Aimée Kataliko M.
Questeur 
.
Thierry Hatangi
Rapporteur Général Adjoint

Georges Muhindo
Katsongo
Rapporteur Général
 

Mme Louise Nyota
Deuxième Vice-présidente 
.
Mr Edgar Katembo
Mateso
Premier Vice-président 
.
Mr John Banyene
Balingene
Président

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article