Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 11/08/2018 23:27

Il faut des actions coordonnées et efficaces;
Le Rwanda est membre de l'OIF. Il a candidaté au poste de Secrétaire Général de l'OIF. Cela signifie qu'il doit prouver qu'il adhère aux valeurs de l'OIF et que sa candidate peut les porter.
Or, cette affaire est la preuve que la candidate de Macron-Kagame ne peut nullement les porter, le tout en sus d'autres violations massives des droits de l'Homme contre les Rwandais.
Sur cette disparition forcée, l'observatoire des droits de l'homme au Rwanda ( ODHR) doit saisir l'OIF à titre informatif. A mon sens, elle disqualifie la candidate de Kagame à la tête de cette organisation. Aussi, il faut en faire part au Président Macron en faisant état de l'incohérence de son action en faveur de la ministre de Kagame avec les violations massives de droits de l'homme par celui-ci. Il convient de rappeler que le Secrétaire Général de l'OIF est compétent pour rappeler aux Etats membre de l'OIF qui violent les droits de l'homme de respecter strictement le statut institutif de l'OIF, divers instruments additionnels et les valeurs de cette organisation, tout en espérant que Madame Michaëlle Jean ne sera pas complaisante avec l'homme qui veut son éjection.
Quant aux dirigeants des partis d'opposition internes, ils sont tous en prison. Par conséquent, il n'y a personne pour agir de concert avec l'ODHR pour dénoncer cette disparition forcée ou assassinat. Iragena et autres disparus ont-ils été retrouvés vivants ou morts? Aucun n'a été retrouvé. Les opposants politiques qui sont à l'étranger sont inaudibles de sorte que l'on peut raisonnablement considérer qu'ils ne sont opposants que de nom.
Illustration: un des piliers d'un régime totalitaire et sanguinaire qui a à son actif des milliers de cadavres et disparus de Rwandais y compris les avocats et enfants a osé candidater au poste de Secrétaire Général de l'OIF. Or force est de constater le silence de tombeau de ces soi-disant opposants politiques alors que les lois des Etats dans lesquels ils résident leur permet de manifester publiquement contre cette candidature ou d'organiser des débats publics sur cette candidature sui generis et inique. Inique car elle constitue une insulte manifeste à l'endroit des Rwandais et des victimes de la terreur du régime dont la candidate à la tête de l'OIF est la VOIX. Sachant qu'elle reste conséquente d'elle-même: dans tous entretiens avec les médias rwandais et étrangers, Mushukiwabo reste invariable: elle défend bec et ongles les actions négatives de son patron et du régime dont elle est membre éminente ou une oligarque de premier plan. Elle est confiante car elle sait très bien qu'elle ne sera pas inquiétée outre mesure par les soi-disant opposants politiques. Les Congolais à mains nues ont poussé leur président à respecter la constitution de son pays. Leur sacrifice n'a pas été vain. Une apologiste des crimes du régime Kagame et la voix d'un dictateur sanguinaire se balade en Europe et candidate pour diriger l'OIF sans que ces opposants ne bougent. Au lieu d'agir car c'est le rôle de quiconque prétend être opposant politique au gouvernement Kagame, ils ergotent dans les bistrots sans même penser une seconde à la Courageuse qui croupit dans la geôle de Kagame.
La force de Kagame est l'apathie manifeste de ceux qui s'appellent opposants politiques. Le sens du sacrifice n'est pas leur point fort alors que curieusement Ingabire Umuhoza Vic leur a montré la voix ou le sens du courage et du sacrifice.