Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Message de méditation de la SOCIR (Société Civile internationale des réfugiés rwandais) après la commémoration de l'Indépendance du Rwanda le 1 Juillet 1962, et de la journée internationale des réfugié le 20Juin de chaque année.

Chers frères et sœurs réfugiés rwandais disséminés dans le monde ; chers amis de la paix, la vérité et la justice.

Le 1 Juillet de cette année2018,nous avons totalisé 56 ans apres que notre pays le Rwanda ait recouvre son Indépendance, et dégagé de la Tutelle belge que l'ONU avait confié à ce pays(la Belgique), mais aussi débarrassé de l'asservissement du système monarchique et opter pour la République et la Démocratie. Tandis-que le 20 juin 2018, était la journée internationale des réfugiés, jour ou le monde entier était invité à méditer sur ce phénomène. Ainsi jour après jour, semaine après  semaine, mois après mois, année après année ; il ya 24ans soit presque 8000jours qu'un groupe des terroristes issus de l’armée ougandaise, pays limitrophe du Rwanda, nous a chassé du pays par les armes.

Ils ont déclenché une guerre d'agression le01 octobre 1990 avec l'ambition et le but de prendre le pouvoir à exercer sans partage, et gouverner le  Rwanda à leur guise comme ils lefont aujourd'hui dans une république figurante.

Nous avons fui le pays après une guerre fratricide innommable, soutenue et bénie par certaines grandes puissances, et nous avons échappé aux atrocités qui on suivi la prise du pouvoir par le FPR Inkotanyi ; rien qu'à se remémorer la tragédie de Kibeho dont les camps internes des déplacés pendant la guerre étaient le signe avant-coureur de l'intention des envahisseurs :ils ont tué au début, pendant et après, sans discrimination au regard du droit de la guerre quand à la distinction de combattants et des civils. Les millions d'ossements qui garnissent les sites dit: mémoriaux du génocide sont des os de nos frères et soeurs rwandais :Hutu, Tutsi et Twa, que cette invasion a produit.

Ces  conquérants terroristes sont parvenus à faire taire tout un peuple et imposer le silence de mort. La moindre tentative de parler ouvertement équivaut à la mort ou à la prison.Privés de liberté ,plus d'indépendance.

Le FPR a retiré la nationalité et l’identité aux réfugiés rwandais vivant en RDC,ces derniers ne sont rwandais que de nom. Pire encore, l’humanité leur a été ravie suite à ce double retrait. Ils furent victimes du tout venant pendant plusieurs années et à des époques différentes .Ces hommes qui ne figurent sur, ou dans aucun registre sur cette terre nonobstant les tentatives toujours avortées de recensement. Les enfants qui naissent ne sont inscrits nul part :apatrides car les animaux domestiques ont plus de valeur qu' eux, enregistré pour de raison économique au moins.

Cette situation est un problème humanitaire très grave et il y'a un litige entre nous et l'humanité. Nos enfants ou nos petits enfants intenteront un procès pour faire valoir leur mémoire dans l'histoire. Les témoignages sont nombreux pour montrer que la mémoire des victimes de cette guerre est tronquée quand celle du génocide est chimérique ; un leurre qui minimise la gravité de la responsabilité mondiale de la tragédie rwandaise. La communauté internationale doit réhabiliter le Rwanda dans sa totalité, à commencer par faire la mémoire de tous les victimes : Hutu,tutsi, twa et les autres qui furent victimes dans ce drame.Revenons au présent : les conditions dans lesquelles les réfugiés rwandais ont vécu au Zaïre et aujourd'hui en RDCongo sont ahurissantes, et dépassent l'entendement dans un monde dit civilisé,  chrétien et j'en passe. Et quand ils veulent nous d'énigrer ou nous aiguillonner, chaque année les tenants du pouvoir au Rwanda sous la conduite du président Paul Kagame organisent une parade de sortie pour une fiesta de baptême des bébés gorilles de Montagnes au parc des volcans ! pour nous signifier que ces bêtes ont plus de valeur que nos enfants. Les bêtes baptisées,enregistré s,prennent la nationalité et l'identité rwandaise. Le procès que nos enfants intenteront trouve ses arguments dans les instruments juridiques internationaux comme :la déclaration universelle des droits de l'homme, la convention de 1951 sur le statut des réfugiés et dans l'ensemble des principes universelles du droit des gens (VOIR MARTENS).

Chers frères et soeurs réfugiés rwandais,

Le ciel nous voit. l'Éternel Dieu est grand et c'est lui qui a mit dans le cœur de chacun cette loi immuable :" Ne fait à autrui ce que tu ne  voudrait qu'on te fasse ; "(Règle d'Or). Ainsi aucun rwandais n'est autorise a exclure aucun autre rwandais du droit de vivre DIGNEMENT dans son pays. Il y' à aujourd'hui des victimes qui sont condamnés ou qu'on condamne encore de leur vivants, et qu'on rehabilitera quand ils ne seront plus vivants.Et il y'a aussi hélas, des criminels qu'on  ovationne de leur vivants et que l'on condamnera quand ils ne seront plus vivants!Jean-Pierre Bemba,le congolais lui a eut la chance d'être élargie réhabilité encore vivant ces derniers jours!Ainsi va le monde,mais qui vivra verra que le monde peut changer.  Si aujourd'hui l'humanitaire fait appel à la justice qui se heurte aux politiques infiltrés de mensonges, justice qui depuis la nuit des temps ne parvient pas à se dégager et agir au delà des barrières de ce démon de mensonges;certaines personnes par une ténacité ferme bravent quand même ces mensonges comme exemple d'espoir. A l'instar de Mme CARLA DEL PONTE alors Procureur au TPIR qui a bravée PAUL KAGAME sur le dossier des crimes commis par le FPR au Rwanda et en RDC !Oui elle a été éjecté de ce Tribunal mais le dossier demeure ! Ily'a aussi les avis claires, ou la cohérence et la clarté du langage en diplomatie de Mr HERMAN COHEN qui atténue quelque peu ces mensonges politiques.

Alors nous ? Est ce le temps de nous taire? Allons nous désespérer et hypothéquer notre Indépendance ? ? Non, loin de nous cette pensée. Le ciel  donne à chacun la force et la puissance de résister. Cette force n'est rien d'autre que : espérer contre toute espérance au delà du palpable ou du saisissable,la justice juste triomphera.

C'est sur cette Idéal que doit reposer notre Agir quand le combat pour la justice est engage ;combat qui peut aller au delà de nous présent aujourd'hui._Les pièges qui nous ont été tendue depuis le 01octobre1990,il est temps de nous en dégager pour que chaque rwandais puisse se sentir fils ou fille du pays, ayant tous les mêmes droits et libertés, et y vivre ensemble dans le respect des lois. Frères et soeurs réfugiés rwandais,que à cette occasion, comme réfugiés, chacun se rappelle et médite le pourquoi des lignes suivantes : "Twanze kubika umutwe no kugenda twunamye ,twiyemeza guhangana n'ikibi nk'INTWARANE,ngo duhamye ukuri,tureme amizero meza,buri muntu yubahwe,RANGAMIRWA(Rwanda)". (Nous avons refusé de marcher courbé les yeux baissés, plutôt détermines à lutter incessement contre le mal comme des persévérants, pour affermir la vérité, et créer un avenir meilleur pour vivre en toute dignité (sois vénéré au Rwanda)._Aujourd'hui, la raison de notre fierté demeure. Le sentiment d'abandon qui nous a habité depuis 24ans ne prendra jamais le dessus sur le courage qui nous a caractérisé : nous avons montré à plusieurs reprises au monde entier que nous sommes des hommes braves et courageux ; capables de résister et survivre pour dire "Non" quand il le faut et Oui, de même. Privés de tout, traqués,hués, affamés, rien n'a été obstacle à la conviction et détermination pour la vérité ; seul GARANT de la vraie et durable réconciliation du peuple rwandais et son Indépendance. Nous combattons avec et par tous les moyens légaux pour cela ."Imbaga y'inyabutatu (peuple de la Trinité),comme un seul, homme. Que cette résistance nous soit encore une fierté, ainsi nous mériterons toujours le nom de "INTWARANE"(persévérants). Rien n'est plus digne, juste, bon, et beau que de vivre du fruit de son labeur ; confiants en l'Éternel qui nous donne cette force de militer pour la vérité. Trouver dans le psaume 128 (pour les croyants), la réponse et la justification de cette joie intime qui nous anime appparement, même démunis! Que la paix du Ciel règne  partout où vivent les réfugiés  rwandais, même dans nos murs de pailles en RDCongo.

Pour la SOCIR

Anastase KAMUHANDA 

MWESO, Le 03 juillet 2018

 

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article