Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Le président Museveni ne participera pas au sommet extraordinaire de l'Union africaine dans la zone continentale de libre-échange au Rwanda, a confirmé la présidence.

Le sommet convoqué par le nouveau président de l'UA et le président rwandais Paul Kagame devrait avoir lieu le 21 mars 2018.

Les dirigeants africains devraient signer un accord sur la Zone de libre-échange continentale (ZLEC) qui visera à réduire les restrictions commerciales et à accroître le commerce entre les 54 pays participant à la même manifestation.

Toutefois, selon Don Wanyama, secrétaire de presse de la présidence, Museveni ne pourra pas être présent car il est engagé pendant cette période.

"Le président a délégué le ministre des affaires étrangères Sam Kutesa pour le représenter. L'Ouganda reste attaché à la zone de libre-échange continentale (CFTA) et assurera son implantation ", a déclaré M. Wanyama.

Il y a eu des inquiétudes entre les deux Etats, le Rwanda et l'Ouganda, qui ont vu leur diplomatie se détériorer avec le temps après que le Rwanda a accusé les responsables des services de renseignement ougandais d'avoir kidnappé et torturé des Rwandais.

"Kagame s'y attendait. Il savait que Museveni n'assisterait pas en personne ", a déclaré une source haut placée à NilePost sous couvert d'anonymat.

Cependant, Wanyama soutient qu'il n'y a rien d'étrange à ce que le président annule son voyage au Rwanda; "Il (Museveni) a d'autres engagements pressants."

Il convient de noter que Kagame a également évité la Retraite conjointe des chefs d'État de l'EAC sur le financement et le développement des infrastructures et de la santé qui s'est tenue récemment à Kampala. Kagame a plutôt envoyé son ministre de l'infrastructure, James Musoni.

Museveni rejoint le Nigérian Muhammadu Buhari qui a déjà exprimé ses regrets de ne pas avoir assisté au sommet, bien que pour d'autres raisons.

Un communiqué publié par la présidence du Nigeria et cité par l'AFP, une agence, indique que le président nigérian Muhammadu Buhari ne se joindra pas à d'autres dirigeants africains à Kigali cette semaine et ne signera pas non plus la CFTA.

Le Nigéria est le plus grand producteur de pétrole d'Afrique et aussi la plus grande économie de l'Afrique et son absence va peser sur l'initiative de l'Union africaine de faire de l'Afrique le plus grand bloc commercial du monde.

Dans les raisons avancées, le Nigeria dit que l'accord est précipité et n'a pas pris de larges consultations de la part des chefs d'entreprise et du secteur privé.

L'Union africaine doit encore faire des commentaires sur le retrait du Nigeria
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article