Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

La ministre rwandaise des Affaires étrangères s'insurge contre les "petits Blancs" qui critiquent le Rwanda

Dans un tweet, la Minaffet rwandaise Louise Mushikiwabo s'insurge contre les "petits Blancs" qui se mêlent des affaires africaines

Dans un tweet, la Minaffet rwandaise Louise Mushikiwabo s'insurge contre les "petits Blancs" qui se mêlent des affaires africaines

"Ndambiwe cyaaane Utuzungu (n'utundi duke tutari Utuzungu) tumaze iminsi twandika amateshwa kuri ! Ubundi,ninde wadushinze Africa??"

"Am sooo tired of these ignorant bazungu (+a few non- Bazungu) who think somebody died and they were put in charge of ,that country!"

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CESAR 30/07/2017 00:01

Dans ce pays, rares sont les oligarques qui sont mentalement normaux. Ils rivalisent dans les divagations.
La question que je me suis toujours posé est de savoir celui qui aura la Palme d'Or dans ce domaine à savoir celui de la divagation et fabulations en tous genres. Ils souffrent, sans exception, d'un dysfonctionnement intellectuel caractérisé.
Quant à leur commandant en chef, outre sa haute expertise dans les extravagances, la paranoïa dont il souffre depuis des années est dans la phase chronique comme en témoignent ses discours tenus lors de ses prétendus meeting politiques. Ils sont incohérents, incompréhensibles et vides à tous les égards.
Kagame est dit président du Rwanda depuis plus de vingt-trois ans. Or, c’est au mois de juillet 2017 qu’il s’est rendu compte que le service public de santé dans le nord du Rwanda est dans un état comateux ou lamentable, que les enfants s’agglutinent dans les écoles à plus de soixante par classe, que les classes qu’il a construites dans cette partie du Rwanda sont comptées sur les doigts. C’est en juillet 2017 qu’il s’est rendu compte que, dans cette région, rares sont les Rwandais qui ont accès direct à l’électricité et à l’eau potable chez eux. C’est en juillet 2017 que Kagame s’est rendu compte que rares sont les jeunes rwandais issues des familles modestes qui savent écrire et lire correctement l’anglais, que des milliers de jeunes Rwandais pourtant diplômés sont gravement frappés par le chômage. Kagame a promis ciel et terre aux Rwandais frappés par la paupérisation caractérisée. Le constat de Kagame quant à la situation indescriptible dans laquelle se trouvent des millions de Rwandais est la preuve de son échec cuisant dans la gestion du Rwanda. Il a reconnu lui-même qu’il n’a rien fait et que conséquemment, sa prétendue bonne gouvernance colporte à grande échelle par les membres et excroissances de son régime un mensonge absolu. Il s’est lui-même démasqué. La question que des millions de Rwandais peuvent raisonnablement se poser est la suivant : le Rwanda sous Kagame a reçu plusieurs milliards de dollars au titre d’aide. Des dettes contractées par l’Etat Rwandais sous le régime précédent ont été à plus de 90% annulées par les créanciers. Lorsque les bienfaiteurs ont interrompu les subsides qu’ils allouaient au Rwanda au titre de sanction pour ses mésaventures en RDC, Kagame s’est trouvé dans l’impossibilité manifeste de payer ses soldats et les fonctionnaires pendant deux mois. C’est quelques pays comme la Belgique et l’Allemagne qui sont financièrement venus à son secours.
Où sont partis les milliards de dollars US ?
Kagame a lui-même reconnu publiquement qu’il y a eu des détournements massifs de plusieurs millions voire des milliards de francs rwandais par ses collaborateurs mais il n’a jamais évoqué des sanctions à leur encontre. L’absence de sanction d’experts impénitents en détournement de deniers publics signifie, de la part de Kagame, l’approbation des méfaits et une coaction. Kagame est donc chef du groupe de voleurs de deniers publics.
Il a transformé le Rwanda en patrimoine personnel. Les intérêts des rapaces sont incompatibles avec l’intérêt général. Il s’ensuit que Kagame ne peut sûrement et logiquement pas à la fois optimiser ses intérêts personnels, ceux des oligarques de son régime et de la mafia internationale, son associée et tenir ses promesses à ‘endroit des misérables Rwandais.
La constitution rwandaise article 101 proscrit un troisième mandat si l’on peut cyniquement de mandat de Kagame. Ses meetings sont doc du folklore ou des mises en scènes de mauvaise qualité.
Il a dit qu’il a été déjà élu. La question est de savoir pourquoi il perd alors son temps et parcourant tous le Rwanda sur le dos des Rwandais. S’il est conséquent avec lui-même, il aurait été judicieux et crédible de dépenser ces millions de francs rwandais dans la construction des écoles qui font cruellement défaut dans le Nord du Rwanda.
Dans ses mises en scènes, Kagame est soutenu entre autres par les blancs comme la Chancelière Allemande, le premier ministre canadien, le premier ministre belge et les dirigeants néerlandais. Aucun Rwandais n’a entendu Mushikiwabo dénoncer ou condamner les soutiens politique et financier de ces petits blancs. Il me semble est qu’est grand celui qui donner de quoi manger à un pauvre et ce, par compassion et charité humaines. A contrario est petit celui qui reçoit. Il s’ensuit que c’est Kagame qui est petit et nullement l’inverse. Il est également petit parce que c’est une pure création de ces blancs dits petits blancs par Mushikiwabo. Il leur doit ce qu’il est devenu et ce qu’il est. S’ils décident d’arrêter leur soutien, Kagame et son régime tomberont comme un château de carte. Et la chute sera rapide. Il en est conscient.
Pour s’accrocher au pouvoir comme une tique sur peau graisseuse de zébu, il est allé chercher un blanc au titre de conseiller spécial en la personne de Tony Blair. Personne n’a entendu Mushikiwabo qui vocifère contre ceux qu’elle appelle petits blancs. Pour elle, y aurait-il des grands et de petits blancs ? Qui sont les petits blancs ? Qui sont les grands blancs ?
Par ses dires pitoyables et déplorables, Mushikiwabo Louise, l'ex-interprète à la BAD, entend prouver sa loyauté envers son patron.
S'elle était conséquente avec elle-même, elle aurait dénoncé l'existence d'une mafia internationale blanche qui grouille autour de Kagame et au surplus associée de celui-ci dans les affaires embrassant tous les secteurs de la vie économique de notre pays. Elle aurait dénoncé la présence de Tony Blair dans la galaxie Kagame en qualité de conseiller spécial et qui coût des millions de dollars US (car lui et les mercenaires anglais qui protègent Kagame sont payés en dollars) aux contribuables rwandais. S'elle a le sens de l'honneur et de dignité et comprend ce qu'elle dit, elle aurait condamné les miettes quémandées chez les blancs par Kagame pour payer ses soldats et les fonctionnaires de son régime. Il aurait dénoncé et refusé les miettes allouées au secteur de santé rwandais par ces blancs qu'elle vilipende maladroitement et pitoyablement. Kagame, elle-même et plusieurs oligarques du régime Kagamé ont des comptes dans les paradis fiscaux. Les banques et sociétés de gestion de patrimoine appartiennent aux blancs vilipendés publiquement par Louise Mushikiwabo. Elle a confié à ces blancs la gestion de sa fortune qui s'évalue à plusieurs millions de dollars, selon les sources orales crédibles. Elle ne paye pas d'impôts au Rwanda mais dans les Etats où elle planqué ses magots. Elle participe à la création d'emploi dans ces pays des blancs et nullement au Rwanda. Son mari est-il un noir ou un blanc américain? Que celui qui aurait une info précise et effective sur ce point puisse éclairer les lecteurs de TFR-INFO. S’il est blanc, est-il un petit blanc ? Entend-elle exceller dans les divagations afin que le commandant suprême la maintienne dans son poste actuelle en août prochain, après l’auto proclamation président à vide de Kagame ? Ces dires sont intéressants car ils montrent qu’elle lit les écrits des Rwandais et petits blancs publiés sur la Toile. La question est de savoir si Kagame, lui aussi, les lit ?

Au regard de l'ensembles des dires de Mushikiwabo, hormis les membres de son parti-Etat et société commerciale qu'est le FPR, aucun Rwandais ne peut la prendre au sérieux. Elle est tombée au niveau le plus bas du ridicule. Je n'ignore pas que pour elle les mots dignité, honneur, ridicule et responsabilité sont dépourvus de sens.