Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Photo du cardinal Roger Etchegaray

Photo du cardinal Roger Etchegaray

Par Claire Lesegretain, le 31/1/2017 à 12h02

L’ancien président des dicastères romains Cor unum et Justice et Paix a salué le pape François et le pape émérite Benoît XVI avant de quitter Rome le 26 janvier.

Figure française éminente au Vatican, le cardinal Roger Etchegaray, 95 ans, a quitté Rome le 26 janvier, selon l’agence catholique CNS. Avant son départ, qui avait été annoncé au début du mois de janvier, le cardinal français a salué le pape François et le pape émérite Benoît XVI.

L’ancien président des dicastères romains Cor unum et Justice et Paix a décidé de revenir dans son Pays basque natal et de s’installer dans une maison de retraite à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques).

Des missions délicates au service de Jean-Paul II

Né le 25 septembre 1922 à Espelette (Pyrénées-Atlantiques), Roger Etchegaray fut expert au Concile Vatican II et archevêque de Marseille. Pendant plus de vingt ans, il fut un collaborateur majeur du pape Jean-Paul II, accomplissant des missions délicates comme envoyé spécial du pape, en particulier auprès de Fidel Castro, de Saddam Hussein, en Chine communiste ou au Rwanda. Il fut également président du Comité pour le Grand Jubilé de l’an 2000.

> À lire : Roger Etchegaray, une vie aux avant-postes de l’Église

Le cardinal Etchegaray est également l’auteur de plusieurs ouvrages, notamment : J’avance comme un âne : petits clins d’œil au Ciel et à la Terre (Fayard, 1984) ; Petite vie d’Eugène de Mazenod  (DDB, 1995) ; J’ai senti battre le cœur du monde : conversations avec Bernard Lecomte (Fayard, 2007) ; L’homme, à quel prix ?  (La Martinière, 2012) et Avec Dieu chemin faisant (La Martinière, 2015).

En octobre 2015, il avait été hospitalisé à l’hôpital Gemelli de Rome pour une fracture du fémur gauche, à la suite d’une chute dans la basilique Saint-Pierre survenue à la fin de la messe de clôture du synode des évêques sur la famille. Le pape François lui avait rendu visite.

« Un grand Français »

En avril 2014, le cardinal avait reçu de Manuel Valls, alors premier ministre, les insignes de Grand-croix de la Légion d’honneur, lors d’une cérémonie à l’ambassade de France près le Saint-Siège. « Vous êtes un grand Français », lui avait dit Manuel Valls, après l’avoir décrit comme un « homme au service de Dieu, homme de dialogue » et un « homme engagé ».

Ce soir-là, l’ancien archevêque de Marseille avait dépeint avec tendresse « une France bien remuante parce que bariolée, une France complète comme un bon pain intégral qu’elle sait cuire dans son four. » Montrant qu’il n’ignorait ni les maux (« tant de jeunes classés chômeurs avant même de travailler ») ni les défis (ceux de la mondialisation) de son pays, l’homme d’Église avait appelé ses compatriotes à les relever.

Source

Commenter cet article

serge Nyambo 01/02/2017 10:47

Merci de ce partage. Un grand homme, en effet!