Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

Le tour de France des Rwandais fait escale à Gennevilliers. Réaction de Philippe Coly, ancien du Rwanda

Une annonce qui sonne tout simplement comme une bonne nouvelle parce qu’elle met en valeur les humanistes de la cause juste, à part qu’au fur et à mesure de la lecture, l’article sent une enflure !
C’est un tour des jeunes rwandais rescapés du génocide dont les familles sont tombées sous les machettes des Hutus. 
Une affirmation grave, haineuse et tendancieuse. On comprend que les Hutu en tant qu’ethnie sont tous coupables de ce massacre. Voilà ce qui accrédite l’idéologie du régime FPR que tous les Hutus sont des criminels et tous les Tutsi des victimes.
N’est-ce pas que le Tribunal International pour le Rwanda qui a jugé une partie des coupables du génocide a affirmé dans ses conclusions que l’élément déclencheur de ce génocide est l’attentat contre l’avion du Président Habyarimana ?
Est-ce que ces jeunes ou leurs hôtes seraient-ils au courant que le Président du Rwanda Paul Kagame est présumé être l’auteur de cet attentat et qu’il se bat pour que l’enquête n’avance pas ?
Ces jeunes arrivent en France pour dire la vérité sur le rôle de la France dans ce génocide. À l’époque des faits, ils pouvaient évidemment identifier les assassins de leurs parents, mais jamais ils n’avaient ni la capacité, ni l’intelligence de pouvoir attribuer un rôle quelconque à un pays comme la France. 
Comme par miracle politique avec l’avis éclairé de leur leader incontesté, ils sont capables aujourd’hui d’inculper la France !
En effet cette vérité qu’ils doivent véhiculer n’est pas la leur, mais plutôt celle d’un régime aux abois qui nie ses propres responsabilités dans le crime du peuple rwandais. Lisez le Livre « Paul Kagamé a sacrifié les Tuts
i(http://www.rwandatheque.com/epages/980679186.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/980679186/Products/9782916380070vous comprendrez cette démarche d’une fuite en avant de la fin d’un règne.
Ces jeunes Rwandais avaient l’âge de Corneille Nyungura le chanteur rwando-canadien qui vient de publier le livre « Là où le soleil disparaît ». Dans son récit tragique, il désigne les militaires tutsi du FPR d’avoir décimé sa famille, pas avec les machettes des Hutus, mais avec leur kalachnikov.
Si Corneille Nyungura n’avait pas eu la chance de quitter le Rwanda à l’époque, il serait peut-être aujourd’hui dans cette délégation des Rwandais rescapés du génocide dont les familles sont tombées sous les machettes des Hutus et dénoncerait comme eux avec véhémence le rôle de la France responsable de son malheur. 
Combien de Corneille dans cette délégation ? L’histoire le dira, mais le mal aura été fait à l’encontre des hutus et la France aura été salie par des esprits innocents corrompus par un régime impitoyable.
Et vous, Madame, Monsieur, emportés par l’émotion sincère et réelle de ces jeunes, aurez-vous un jour le courage de reconnaître que vous avez été embarqué dans un mensonge qui tue ceux que le régime dvomite Kigali, c’est-à-dire les Hutus ?

Philippe Coly,
Ancien du Rwanda

 

 

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article