Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

Washington accuse le Rwanda de trafic d'êtres humains. Colère de Kigali

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CESAR 02/07/2016 17:27

"Trafic d'êtres humains: Washington pointe le Rwanda, colère de Kigali - RFI".
Le gouvernement Américain n'apporte rien de nouveau, du moins pour le Rwandais. Ceux-ci savaient et savent que Kagame et les kleptocrates de son régime se livrent au trafic d'êtres humains et ce, depuis des années. Par ailleurs, il est de notoriété publique ici au Rwanda que des milliers de cadavres des Hutu et de Tutsi de second rang dont les corps n'ont jamais été retrouvés ont été en réalité vendus à la mafia internationale qui grouille au Rwanda pour les études scientifiques dans leurs pays d'origine. Que celui qui m’infirme explique où sont les restes des milliers de disparus dont des centaines d’ex-FAR dans ce pays depuis juillet 1994 et pourquoi Kagame n’a pas répondu aux proches des disparus qui n’ont demandé que les restes des leurs leur soient remis pour qu’ils puissent les enterrer dignement. Enfin, le monde entier a vu Israël dirigé par le premier ministre Netanyahu envoyé comme des colis avariés, des êtres humains à savoir les misérables noirs africains à Kagame moyennant plusieurs millions de dollars US. Quel est le sort qui a été réservé à ces pauvres malheureux et malheureuses après arrivée au Rwanda ? Certaines filles ont été vendues comme des marchandises aux proxénètes rwandais affiliés au régime Kagame. D’autres sont des prostituées dans les grandes villes du Rwanda sous la prétendue protection des proxénètes. Quant aux garçons, ce sont des esclaves des possédants du régime rwandais. Certains, après une formation militaire de quelques semaines au Rwanda par l’armée de Kagame, ont été ou sont enrôlés dans les groupes armés qui sèment la mort et la terreur au Burundi. Kagame les envoie donc à la boucherie au Burundi et en RDC. Il en est de même des réfugiés burundais au Rwanda dont plusieurs sont des mineurs. Dans ce dernier cas, les faits ne sont pas à prouver car les armées burundaise et congolaise en ont capturé des centaines. Elles ont ensuite présentés à la presse internationale et aux diplomates en poste au Burundi dont celui des USA. Ils sont traités comme des res nullius. Ils ne bénéficient d’aucune protection juridique. Certains Rwandais ont alerté, avec preuves à l’appui de leurs affirmations, les ONG de défense des droits de l’homme occidentales. Celles-ci ont observé le silence de tombeau. Que celui qui m’infirme explique avec preuve à l’appui ce que sont devenus ces Africains qui ont été envoyés comme des déchets toxiques à Kagame par Netanyahu, le tout dans l’indifférence totale des dirigeants de leurs pays d’origine et d’où venaient des centaines de gamins capturés par les armées congolaise et burundaise puis présentés à la presse internationale ?
Sur le fond, pour être conséquent avec eux-mêmes et il en va de leur crédibilité, les dirigeants américains devraient effectivement tirer des conséquences de leur affirmations contre Kagame et son régime. A défaut, il s’girait alors d’une mise en scène de mauvaise qualité. Les mêmes dirigeants américains vilipendent sans cesse les dirigeants congolais au motif qu’ils méconnaissent les droits de l’homme dans leur pays mais face aux trafiquants d’êtres humains, ils se contentent des simples gesticulations qui sont inopérants pour les criminels rwandais. Une question se pose alors de savoir pourquoi, les USA et l’Union Européenne ne sanctionnent pas Kagame et les oligarques de son régime alors qu’ils ont adopté des sanctions contre le Burundi, pays victime d’agression flagrante de la part du Rwanda sur décision de Kagame, laquelle agression a été confirmée par les USA ?