Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Le Rwanda compte le plus grand nombre de prisonniers politiques en Afrique

Mobilisons-nous pour faire libérer ces hommes et ces femmes qui ont témoigné d'un courage exceptionnel pour briser les chaînes de la tyrannie

Tous pour la libération des prisonniers politiques au Rwanda

----------------

Twese hamwe duhaguruke dusabe ingoma y'abahotozi gufungura imfungwa za politike ziborera mu magereza y'u Rwanda

 

Ku mafoto akurikira, turasangaho bamwe mu bafungiwe muri mabuso za Kagame, tutavanguye abafunguwe n'abagihonyokeramo kubera imibereho mibi.

Hari benshi kandi mu bagiye bafungwa ku mpamvu za politike tutaboneye amafoto, cyane cyane abapfiriye mu munyororo bataburanye. Nyamara ntibivuze ko twabibagiwe. 

Ababona amafoto yabo bayatugezaho babicishije kuli formulaire de contact yacu

kuri http://www.france-rwanda.info/contact

Tubaye tubibashimiye

 

[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame
[Images] Rwanda : Que du beau monde dans les bagnes de HE Paul Kagame

Commenter cet article

CESAR 14/06/2016 18:24

"Le Rwanda compte le plus grand nombre de prisonniers politiques en Afrique".

NON mais au monde comparativement à sa population.
Plusieurs milliers de prisonniers politiques de tous âges, sexes et conditions croupissent dans les geôles de Kagame, certains depuis 1994 sans dossier.
Est prisonnier politique, celui qui a été envoyé en prison pour ses opinions politiques, son appartenance ou adhésion à un parti politique d’opposition, celui qui critique les méfaits (les actions néfastes) de Kagame et sa clique. Ils sont des millions dans ce pays.
Un autre élément, le Rwanda de Kagame a le plus de taux de mortalité des prisonniers au monde. Le tout au vu et au su des prédicateurs du respect des droits de l’homme. Les Rwandais dont la mise en cage risque de tâcher quelque peu l’image du régime Kagame sont purement et simplement liquidés. Les cas sont nombreux.
Les questions que le Groupe des Patriotes Internes se pose sont les suivantes.
1/ Quel est le nombre de prisonniers qui sont morts en détention depuis 1994?
2/ Les familles ont-ils pu récupérer les corps des leurs?
Lors de mon séjour en enfer pendant cinq ans sans dossier, j’ai vu des prisonniers morts pourris. Ils ont été enterrés dans les fosses communes par les autres prisonniers. Ceux qui seront encore vivants pourront ultérieurement indiquer les lieux où ils les ont enterrés si les corps n’ont pas été incinérés afin d’effacer les preuves pour toujours.
Des milliers de cadavres des Hutu et Tutsi de second rang ont été incinérés ou mis dans les fours crématoires. C’est un fait irréfutable et donc établi que Kagame a construit spécialement des fours crématoires pour réduire en néant des milliers de Rwandais.
Les forêts de Nyungwe, de Gishwati et l’arboretum de Ruhande (créé en 1934 par les frères de la Charité dans le but de promouvoir l'agroforesterie au Rwanda) sont des lieux connus où des milliers de Rwandais dont les médecins et membres du personnel de l’hôpital universitaire de Butare ont été envoyés dans les fours crématoires spécialement construits. Les soldats français de l’Opération Turquoise le savent car nous les avons informés de l’existence de ces fours crématoires. Ils ne pouvaient rien faire car ils étaient venus exclusivement pour sauver les Tutsi. Ce qu’ils ont globalement et honorablement fait. Les accusations grotesques de ceux qui veulent soutirer de l’argent à la France contre ses soldats sont la preuve caractérisée de mauvaise foi intrinsèque des intéressés. Sachant que Kagame, considéré par eux comme leur libérateur contre les forces occultes qui les avaient ligotés n’a sauvé aucun Tutsi, sous réserve de citer son nom, le lieu et la date, alors qu’il avait des milliers de soldats lourdement armés sur l’ensemble du Rwanda.
Avec le temps, les conditions se sont améliorées quelque peu, semble-t-il, car les prisonniers ont droit aux médecins et aux soins. Les empoisonnements par le poison retardant de la police politique ont baissé. Les inoculations de VIH, hépatites B et C et autres maladies transmissibles par les escadrons de la mort, membres de la police politique de Kagame contre les prisonniers étaient courantes. D’où rares sont les prisonniers qui ont survécu après leur libération. Les éléments des ex-FAR ont payé le plus lourd tribut. Ils ont été mis dans les prisons de la police politique. Je n’ai jamais entendu ou vu un rescapé. Les soldats des FAR handicapés à vie, grièvement blessés qui étaient hospitalisés à l’Hôpital militaire de Kanombe ont été exterminés sur leur lit par les bouchers de Kagame et sur ordre de celui-ci. Les recherches effectuées par les proches des victimes pour trouver un rescapé susceptible de leur indiquer le lieu où elles ont été enterrées sont restées vaines. In fine, ils sont tous été exterminés. Il s’agit d’un génocide caractérisé. Ils ont été achevés par les haches et les baïonnettes et les machettes, a raconté un soldat anonyme qui a participé à la commission des forfaits avec une barbarie indescriptible. Le cas des soldats d’ex-FAR hospitalisés à l’hôpital militaire de Kanombe en juillet 1994 dont les membres de leurs familles encore en vie n’ont aucune trace devrait faire l’objet d’une commission internationale d’enquête à la demande des dirigeants des partis d’opposition à condition que les membres des familles des victimes approchent ces derniers. Il a été complètement ignoré par les prédicateurs du respect des droits de l’homme ou les experts en génocide des Tutsi.