Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Tribune Franco Rwandaise

La Tribune Franco Rwandaise

Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

Déclaration de Willy Nyamitwe : le rôle du Rwanda dans la crise burundaise

Déclaration de Willy Nyamitwe : le rôle du Rwanda dans la crise burundaise
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 16/05/2016 16:38

« 1/Rôle du Rwanda dans la crise burundaise - Allocution de @WillyNyamitwe
2/ RDC : le Rwanda utilise les mercenaires du M23 pour déstabiliser le Burundi, Déclaration de Lambert Mendé, ministre Congolais de la Com et la Voix de kabila. »

Parler c'est bon mais agir c'est encore mieux. C'est ce que demande le Peuple Burundais.

Depuis le début de la tragédie qui frappe les Burundais, j'ai dit que, pour Kagame, la vie humaine n'a aucun sens. Il a accédé au pouvoir au Rwanda en marchant dans le sang des millions de Tutsi, de Hutu, de Twa et de Burundais (plusieurs milliers de Burundais ont été sauvagement exterminés, femmes, enfants et hommes de tous âges et conditions, surtout ceux de Mutara dont les rescapés sont comptés sur les doigts).
L’agression armée du Rwanda contre le Burundi et la formation et l’armement des escadrons de mort par Kagame contre le Burundi et partant contre les Burundais sont de notoriété publique.
La véracité des faits a été confirmée par les Nations Unies de sorte que sous peine de mauvaise foi, nulle ne peut nier l’existence des méfaits de Kagame.
Kagame constitue irréfutablement une menace pour la paix et la sécurité de notre région (Région des Grands Lacs).
Or, nonobstant l’extrême dangerosité caractérisée de celui-ci, Kagame reste intouchable. Il est reste impuni en raison des soutiens de ses sponsors britanniques et américains, prédicateurs de la démocratie et du respect des droits de l’Homme d’une part et de l’incapacité absolue et effective des dirigeants Congolais et Burundais de relever le défi que Kagame leur a lancé : Si vous êtes courageux et respectables, affrontez-moi et le monde appréciera d’autre part.
Kagama adore le duel. Verser le sang humain est devenu un sport préféré. Pour qu’il comprenne que dans une société humaine, il y a des règles que tout membre de celle-ci doit observer sous peine de s’exposer aux sanctions prévues par la loi de la même société. La loi qui gouverne la vie en communauté qu’elle soit nationale ou internationale s’impose à tous les membres de celle-ci.
Kagame bénéficie d’une impunité totale. Au lieu de faire de faire des bruits Kagame fait ceci, fait cela, il me semble que les dirigeants Congolais et Burundais seraient crédibles en le sommant de mettre définitivement fin à ses méfaits et conséquemment à se conformer à la charte de l’ONU, sous peine de s’exposer aux effets du droit à la légitime défense, consacré par le droit international et la charte de l’ONU, le tout à condition que ce ne soit pas du verbiage. Parler et agir. C’est ce que les ayants-droit des millions de victimes de Kagame demandent à leurs dirigeants. Sans l’utilisation légitime de la force, Kagame ne pourra pas comprendre qu’il ne pèse même pas un clou. La question posée est de savoir si Kabila et Nkurunziza oseront ou auront le courage d’oser. Le verbiage n’intéresse pas les Congolais du Kivu et du Burundi. Il est impensable qu’un seul individu mette à feu et à sang des pays sans que les dirigeants de ces pays ne réagissent et restent apathiques face à des millions de morts de leurs concitoyens. Que valent le Rwanda face au Burundi et à la RDC réunis?