Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Tribune Franco Rwandaise

La Tribune Franco Rwandaise

Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

VOA : le président zambien délivre une ordonnance spéciale de sécurité après les émeutes xénophobes [Traduction google]

FILE - Zambia President Edgar Lungu.

FILE - Zambia President Edgar Lungu.

Zambian President Issues Special Security Order After Riots
Zambia’s President Edgar Lungu has issued a special operational order to the security services to restore law and order in some parts of the capital, Lusaka.

This, the government says, is to stop the recent spate of ritual murders, which resulted in riots in some townships.

The administration also says the riots led to rumors that were responsible for xenophobic attacks on foreigners, their businesses and property. Some Zambian youth attacked foreigners and their shops following rumors that the shop owners had been engaging in ritual murders, which enabled their businesses to flourish.

Information Minister Chishimba Kambwili says the special presidential order to the security agencies could be reversed after review on Thursday.

“It would be reviewed tomorrow around 9 o’clock [local time]. But I can confirm to you that all the towns are now calm and business has gone back to usual, and I am convinced beyond reasonable doubt the president will certainly reverse this order that he has given because the situation has calmed down,” said Kambwili.
He says Lungu has the constitutional mandate as the commander in chief of the country’s armed forces to protect Zambian citizens as well as foreign nationals.

“What transpired in the last four days in Zambia was unprecedented where there was this rumor that foreign shop owners were perpetuating ritual killing and some criminals took advantage of that to start looting their shops and threatening their lives. … We tried to use the police, but the situation was not getting under control,” said Kambwili.
“The problem that we are faced with is a problem that needs quick action. … If we do not control this situation where Zambians are beating up or looting shops belonging to investors, we may end up going back to a situation where the kwacha [local currency] loses its strength and then the economy would be on its knees," he said. "So the president took this decision to try and protect the integrity of the country and of course protect the life and property of the so-called foreign nationals that were being targeted by unruly and unscrupulous Zambians.”

So far the Zambian police have been able to arrest some of the alleged perpetrators behind the attacks and looting of foreign shops in parts of Lusaka.

Some Zambians say it appears political party supporters are using the riots to score cheap political points. Kambwili says there is a possibility of political parties using the riots to attack each other, but added there hasn’t been any evidence to back the assertion.

“So far there have been two types of arrests. Police have arrested 249 people in connection with the rioting and looting, and they have also apprehended 11 suspects who are helping police with investigations leading to the ritual killings that have rocked Lusaka,” said Kambwili. “We do not have tangible evidence to back up that allegation. But we have received this information that some opposition political parties have taken advantage to sponsor some youths to try and cause chaos so that the gains that the kwacha has recorded against the major international currencies can be eroded.

"But, I think by and large you only issue certain statements to certain things when you have got empirical evidence to back up your claims. But I can say that it is a possibility and there is information to that effect.," he said.

_____________________________________________________________

 

VERSION FRANCAISE - TRADUCTION GOOGLE  (Avec nos excuses pour la syntaxe)

Le président zambien délivre une ordonnance spéciale de sécurité après les émeutes
Président Edgar Lungu de la Zambie a émis un ordre opérationnel spécial pour les services de sécurité pour rétablir la loi et l'ordre dans certaines parties de la capitale, Lusaka.

Ceci, dit le gouvernement, est d'arrêter la récente vague de meurtres rituels, qui a donné lieu à des émeutes dans certains cantons.

L'administration dit aussi les émeutes ont conduit à des rumeurs qui étaient responsables des attaques xénophobes contre les étrangers, leurs entreprises et leurs biens. Certains jeunes Zambiens ont attaqué des étrangers et de leurs magasins suivants rumeurs que les propriétaires de magasins ont été engagées dans des meurtres rituels, ce qui a permis à leurs entreprises de prospérer.

Le ministre de l'Information Chishimba Kambwili dit le décret présidentiel spécial pour les agences de sécurité pourrait être inversée après examen jeudi.

"Il serait revu demain vers 9 heures [heure locale]. Mais je peux vous confirmer que toutes les villes sont maintenant calme et d'affaires a retourné à d'habitude, et je suis convaincu hors de tout doute raisonnable le président va certainement renverser cet ordre qu'il a donné parce que la situation a calmé ", a déclaré Kambwili.

Il dit Lungu a le mandat constitutionnel en tant que commandant en chef des forces armées du pays pour protéger les citoyens zambiens, ainsi que les ressortissants étrangers.

"Ce qui se dans les quatre derniers jours en Zambie était sans précédent où il y avait cette rumeur que les propriétaires de magasins étrangers perpétuaient meurtre rituel et certains criminels ont profité de cela pour commencer à piller leurs magasins et menaçant leur vie. ... Nous avons essayé d'utiliser la police, mais la situation ne recevait pas sous contrôle ", a déclaré Kambwili.

«Le problème que nous sommes confrontés à un problème qui a besoin d'une action rapide. ... Si nous ne contrôlons pas cette situation où les Zambiens battent ou pillant des magasins appartenant à des investisseurs, nous pourrions finir par revenir à une situation où le kwacha [monnaie locale] perd sa force, puis l'économie serait sur ses genoux, " dit-il. "donc, le président a pris cette décision pour tenter de protéger l'intégrité du pays et bien sûr de protéger la vie et les biens des ressortissants dits étrangers qui ont été ciblés par des Zambiens indisciplinés et sans scrupules."

Jusqu'à présent, la police zambienne ont été en mesure d'arrêter certains des auteurs présumés des attentats et des pillages de magasins étrangers dans certaines parties de Lusaka.

Certains Zambiens disent qu'il semble partisans de partis politiques utilisent les émeutes pour marquer des points politiques bon marché. Kambwili dit qu'il ya une possibilité de partis politiques en utilisant les émeutes pour attaquer l'autre, mais il a ajouté il n'y a pas eu de preuves pour étayer l'affirmation.

"Jusqu'à présent, il y a eu deux types d'arrestations. La police a arrêté 249 personnes en relation avec les émeutes et les pillages, et ils ont également appréhendé 11 suspects qui aident la police dans les enquêtes menant aux meurtres rituels qui ont secoué Lusaka ", a déclaré Kambwili. "Nous ne disposons pas de preuves tangibles pour soutenir cette allégation. Mais nous avons reçu cette information que certains partis politiques d'opposition ont profité de parrainer certains jeunes pour essayer de provoquer le chaos de sorte que les gains que le kwacha a enregistré contre les principales devises internationales peuvent être érodés.

"Mais, je pense que dans l'ensemble vous n'émettez certaines déclarations à certaines choses quand vous avez des preuves empiriques pour sauvegarder vos revendications. Mais je peux dire qu'il est une possibilité et il y a des informations à cet effet.» Dit-il.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article