Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Tribune Franco Rwandaise

La Tribune Franco Rwandaise

Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

Rediffusion de l'émission "Droit de suite" sur le Rwanda

Rediffusion de l'émission "Droit de suite" sur le Rwanda
Nos fidèles lecteurs ont demandé la rediffusion de l'émission Droit de suite du 11 avril dernier intitulée "Rwanda : l'histoire d'une reconstruction", débat auquel a participé l'Ambassadeur Jean-Marie Ndagijimana, aux côtés de Sonia Rolland, réalisatrice du documentaire "Rwanda, du chaos au miracle". 
 
Les 2 liens ci-après donnent accès aux documents vidéos suivants :
 
 
2. Emission débat Droit de suite" : https://www.youtube.com/watch?v=jMfDHd5IJp8
 
Rwanda : l'histoire d'une reconstruction...
Diffusée le 11/04/2016
Le débat après le documentaire " Rwanda, du chaos au miracle " réalisé par Sonia Rolland, avec en invités :

- Sonia Rolland, Réalisatrice du documentaire " Rwanda, du chaos au miracle "

- Jean-Marie Vianney Ndagijimana, Ancien ministre des Affaires étrangères du Rwanda

- Christophe Boisbouvier, Journaliste au service Afrique de RFI

- François Loncle, Député PS de l'Eure et ancien membre de la mission d'information sur le Rwanda

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 19/04/2016 19:18

Sur le fond, le documentaire de Madame Sonia Rolland, fille de Landrada Rolland, était un documentaire de propagande au bénéfice du régime Kagame. Son titre " Rwanda, du chaos au miracle "en est la parfaite illustration. Il est truffé de contrevérités vérifiables et partant incontestables. Tous les intervenants étaient des oligarques du régime Kagame. Le Rwanda réel n'a pas été présenté. Les miracles du Rwanda sous Kagame sur le plan économique, social et politique n'ont pas été montrés. Sur la forme, les images illustratives des miracles étaient un mélange de situations diverses des Rwandais choisis pour la circonstance par la police politique. Les FDLR ont occupé une place importante dans les commentaires alors qu'il n'existe pas de lien direct ou indirect entre les FDLR et les prétendus miracles réalisés par Kagame. Les Rwandais qui ont regardé le documentaire ont entendu un commentaire intéressant de Madame Valentine RUGWABIZA, ex-directrice adjointe de l'OMC sous le Français Pascal Lamy. Elle a dit que le Rwanda (de Kagame) est financièrement et budgétairement pris en charge à hauteur de 60% par les bienfaiteurs étrangers. Par ses propos, elle infirme l'existence des miracles racontés par Madame Rolland. Elle a été objective même s'elle a saupoudré quelque peu le documentaire. L'hymne nationale du régime Kagame qui a été concoctée par les prisonniers Hutu sur supervision de Rutaremara Tito ou le Simbananiye Rwandais n'est pas une preuve de miracles économique et social du Rwanda.
A mon sens, l'intervention de Ndagijimana n'a pas été efficiente en raison des sujets présentés sciemment en vrac par l'intéressée et donc sans profondeur. Si ces miracles avaient été présentés avec une cohérence sur trois plans: économique, social et politique, Ndagije aurait facilement pu déconstruire les dires de l'auteur du documentaire. Un tiers du débat était centré sur le génocide dit des Tutsi.
L'intervention du député français était floue. Monsieur Loncle a participé à la Mission d'Information sur le Rwanda organisée par son pays. Il est donc censé connaître le fond et la forme du drame rwandais mieux que Sonia Rolland, devenue la voix du régime Kagame en France depuis qu'elle a été élue Miss France. Aucun mot sur les prisonniers politiques qui croupissent dans les geôles de Kagame, sauf l’intervention sommaires de Ndagije sur ce point. Il s'est livré à la hiérarchisation des morts rwandais. A l'instar de Monsieur Sopo, ex-président du SOS Racisme Français, il a cyniquement dit que les massacres des Tutsi qu'il a qualifiés de génocide ne sont pas comparables à ceux des Hutu. Pour lui, il y a de grands morts et de petits morts. Les premiers sont les Tutsi qui, dès lors méritent compassion et justice et les seconds les Hutu qui ne méritent aucune compassion et encore moins la justice. Il s’ensuit que, pour lui, seuls les crimes commis contre les Tutsi méritent la qualification de génocide. Quant aux crimes commis contre les Hutu sont des dommages collatéraux inévitables dans toute guerre. Monsieur l’oncle a cité les chiffres qu’il a trouvés dans les journaux sur la preuve des miracles cités par Sonia Rolland à savoir le taux de la croissance économique. Donc pour Kagame est tyran mais un tyran éclairé au service de son Peuple. Or, le maquillage des comptes publics dans lequel Kagame est un expert incontesté a été porté à la connaissance des bailleurs de fonds du Rwanda dont la France depuis 1997. Monsieur Loncle ne peut dès lors prétendre l’ignorer. Kagame et les siens sont des grands clients des paradis fiscaux et détournement des fonds publics issus d’aides étrangères et les impôts des Rwandais. Monsieur Loncle a lu et lit les journaux sur le Rwandais. Par conséquent, il a été bien informé de la situation économique, sociale et politique du Rwanda. Ses propos cyniques ci-dessus cité doivent être dénoncés expressément par les Rwandais qui vivent en France. Les conséquences de ce genre de dérapage est que les ignorants ou les non-informés français retiennent pour les saintes écritures ce genre de propos car ils ont été proférés par leur député, connaisseur du Rwanda.
Un débat entre Ndagijimana ou un dirigeant d'un grand parti d'oppposition résidant en France et le président d'Ibuka France, Marcel Kabanda, ex-réfugié rwandais au Burundais suite aux événéments de 1972 et non de 1992 comme je l'ai précédemment écrit par erreur de frappe au Rwanda, serait intéressant sur LCP, si l'embargo quant à l'accès aux médias français a été levé bien entendu. Tous mes remerciements à JMV.

ger 19/04/2016 13:20

Le reportage de Sonia Rolland est une honte faite au journalisme.
C'est une propagande honteuse pour Kagame.
Pendant le débat, elle trouve que la condamnation de Victoire Ingabire est justifiée !!!