Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

Nier l'existence des ethnies au Rwanda, c'est nier le génocide des Tutsi

Nier l'existence des ethnies au Rwanda, c'est nier le génocide des Tutsi

KUVUGA KO NTA MOKO ABAHO MU RWANDA

NI UGUPFOBYA JENOSIDE Y'ABATUTSI

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CESAR 08/03/2016 01:09

"KUVUGA KO NTA MOKO ABAHO MU RWANDA NI UGUPFOBYA JENOSIDE Y'ABATUTSI".
Kagame est atteint d'Alzheimer à l'état avancé.
Des millions de Rwandais se souviennent que ce même Kagame a maintes fois publiquement dit aux radios et télévisions que les ethnies n'ont jamais existé, n'existent pas et n'existeront pas au Rwanda et qu'il s'agit donc d'une invention des blancs en l'occurrence des Français pour opposer les Rwandais, que les Rwandais constituent un et un seul peuple indivisible sans distinction aucune. C'est ce même Kagame qui a pénalisé toute évocation des mots Tutsi, Hutu et Twa aussi bien oralement qu'expressément. Il s'ensuit que quiconque ose écrire ou prononcer publiquement ces mots est passible d'une peine d'emprisonnement pour divisionnisme de plus dix ans. La parfaite illustration est le cas Ingabire accusée et condamnée pour divisionnisme entre autres pour avoir prononcé les mots Hutu et Tutsi. Mais les incohérences de Kagame dépassent tout raisonnement rationnel élémentaire. En effet, cette interdiction de concerne que les Hutu et les Tutsi qui sont poursuivis par le régime. Elle ne s'applique donc pas aux Tutsi en commençant par lui. Et pour preuve, Kagame a légalement ethnicisé le Rwanda: préambule point 1 et article 14 de la constitution Kagame. Ces deux dispositions sont limpides. Le comble est que sous peine de s'exposer aux sanctions pénales sévères, il est strictement interdit aux Hutu en particulier d'écrire et/ou prononcer les mots inscrits dans la constitution rwandaise. Par ailleurs, il convient de préciser que dans l’Affaire IBUKA France/via SOS RACISME FRANÇAIS contre Pierre Péan, les dirigeants d’Ibuka qui prétend être défenseur des Intérêts des victimes Tutsi a dit que les Tutsi rwandais constituent une race spécifique au Rwanda et qu’ils sont donc différents des Hutu à tous les égards (voir l’arrêt sur internet). Aucun tutsi n’a réagi sur les dires des dirigeants d’Ibuka France via les avocats de celle-ci. Par leur silence, ils ont reconnu le bien-fondé des dires de Kabanda Marcel, Président d’Ibuka.
Kagame confirme l’existence d’un Rwanda pluriethnique. L’intérêt des déclarations est majeur.
Par ses déclarations, Kagame affirme et confirme ce des Rwandais savent depuis des années que la guerre qu’il a déclenchée pour s’emparer du pouvoir par la force et l’exercer sans partage au sein d’un régime purement tutsi est strictement ethnique.
Il infirme littéralement l’existence du mot génocide des Tutsi car il serait incohérent de sa part de soutenir que les Tutsi dont il était commandant en chef regroupés au sein du FPR ont pris les armes uniquement afin de prendre le pouvoir par la force, lequel pouvoir était majoritairement entre les membres de l’ethnie Hutu et que ces mêmes Hutu ont planifié et exécuté le génocide contre ceux qui ont pris par la force le pouvoir qui était entre leurs mains.
Ses déclarations anéantissent la théorie lue dans des milliers de livres sur le Rwanda et criée sur tous les toits et jusqu’à ce jour admise selon laquelle il y a eu génocide des Tutsi planifié et exécutée par le gouvernement Kambanda.
Par ses déclarations, Kagame détruisent allégations du procureur du TPIR et celles des avocats du Rwandais dans les affaires contre certains Rwandais résidant à l’étranger. Il est et il sera désormais difficile pour les avocats du gouvernement rwandais ou d’Ibuka ou quiconque de soutenir que les membres de l’ethnie tutsi ont pris les armes pour s’emparer du pouvoir par la force contre les membres de l’ethnie hutu qui le détenaient, lesquels tutsi furent les premiers à commettre les crimes contre les Hutu car ils ne pouvaient pas logiquement prendre ce pouvoir sans commettre les crimes contre ses détenteurs et qu’ils ont été victimes du génocide planifié et exécuté par ces mêmes Hutu, victimes de la guerre déclenchée par les Tutsi.
Ces déclarations de Kagame sont lourdes de conséquence pour lui et son régime d’une part et les excroissances de son régime opérant à l’étranger d’autre part. Les experts du génocide des Tutsi ne vont pas avoir où cacher leurs têtes.
Kagame infirme l’existence de lien entre le génocide des Juifs et celui des Tutsi rwandais criée sur tous les toits par les prétendus experts du génocide des Tutsi.

Il faut espèrer que les Rwandais vont commenter ces déclarations qui sont inédites. et de haute importance pour le Rwanda et les Rwandais.