Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

La Tribune Franco-Rwandaise

Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

Ese amaherezo ya Mme Victoire Ingabire Umuhoza ni ayahe ?

com
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 10/03/2016 20:03

Question posée: quel est le sort de Madame Ingabire Umuhoza?
Réponse: Elle est prisonnière de Kagame. C'est celui-ci qui l'a condamné à plusieurs années de prison via ses obligés dits juges. Ce fait n'est pas à prouvé.
Quels sont les chefs d'accusation de Kagame à son encontre?
1/ Rencontre avec les FDLR constitutif de crime contre la sécurité de Kagame, confondu avec le Rwanda
2/ Evocation des mots Hutu, Tutsi et Twa et crimes qui ont été commis contre les Hutu, constitutif de crime de négationnisme du génocide des Tutsi et de divisionnisme.

Or, le constat est celui-ci.
1/ Kagame a été le premier à rencontrer et à rapatrier les créateurs historiques des FDLR notamment Général Ngendahimana Jérôme, Général Rwarakabije et autres. Il les a intégrés dans son armée. Ils sont aujourd'hui les soldats dans celle-ci. Il s'ensuit qu'en application des lois Kagame, celui-ci a été le premier à commette le crime contre sa propre sécurité, soit celle du Rwanda puisque le Rwanda= Kagame.
2/ Kagame a légalisé l'existence des ethnies hutu, tutsi et twa au Rwanda: préambule point 1 et article 14 de la constitution. Il s'ensuit Kagame a été le premier à commettre le crime de négationnisme du génocide des Tutsi et de divisionnisme.
Le 6 mars 2016, Kagame a dit publique que nier l'existence de trois ethnies au Rwanda à savoir les Hutu, les Tutsi et les Twa constitue la négation du génocide des Tutsi. Par ses affirmations, il infirme le bien-fondé de ses allégations contre Ingabire Umuhoza et affirme corrélativement que celle-ci est détenue arbitrairement par lui. La négation du génocide des Tutsi étant une divagation habituelle de sa part car dès lors que selon lui, commandant suprême qui connait mieux que quiconque les causes du drame qui a endeuillé notre pays, les Tutsi, membres de l’ethnie tutsi, ont pris les armes contre les Hutu, membre de l’ethnie Hutu pour s’emparer du pouvoir par la force et l’exercer sans partage, la guerre qu’il a déclenchée contre les Hutu est impérativement une guerre ethnique et les massacres qui ont été commis contre les Hutu d’abord et les Tutsi ensuite sont des massacres interethniques. Ce qui exclut d’office le génocide évoqué par Kagame et ses excroissances. A défaut, que ceux qui prétendent que les massacres des Tutsi qualifié de génocide des Tutsi par Kagame (ce mot est introuvable dans la résolution 955 du conseil de sécurité de l’ONU qui est sur la toile) expliquent aux Rwandais comment les Tutsi ont déclenché une guerre contre les Hutu afin de s’emparer du pouvoir par la force et massacré les premiers les Hutu tout en sachant que la réaction des Hutu à leurs endroit est en tout état de cause inévitable, peu importe sa gravité ont été victimes du génocide commis par les Hutu. Le génocide n’est une question de nombre mais de qualité. Pour que qu’un fait criminel soit qualifié de génocide, il faut impérativement une intention de la part des auteurs de ce fait. Un fait commis en réaction d’un crime commis en son endroit ne peut, à mon sens, être qualifié de génocide. C’est un crime de droit commun. Que celui qui est m’infirme expose ses arguments. Les déclarations de Kagame revêtent d’une haute importance car elles démolissent toutes les littératures et une litanie d’affirmations colportées à grande échelle par les excroissances de son régime. Depuis plus vingt ans, c’est la première fois que Kagame reconnait publiquement que la guerre qu’il a déclenchée afin de s’emparer du pouvoir par la force au Rwanda est une guerre ethnique. Lui, les siens et les excroissances de son régime doivent en tirer les conséquences. C’est ce qu’attendent les Rwandais.