Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

Commentaires de César sur l'article "UA-Burundi : l'opposition déçue à l'issue d'une première journée de consultations"

Par César, à Kigali

Les points commun entre Kagame et ses protégés dits opposants politiques burundais sont:

1/ La peur au ventre de la compétition politique ;

2/ Une fuite en avant: contestation de la décision de la Cour constitutionnelle de leur pays et celle de la Cour de la Communautés des Etats d'Afrique de l'Est au lieu d'accepter la compétition politique proposée par Nkurunziza, miniritaire au Burundi selon eux, et partant pardant en tout état de cause; la mise en cause de la neutralité des présidents africains envoyés par l'Union Africaine alors que le Burundi a un président légitime qui est Nkurunziza, reconnu comme tel par la communauté internationale, au premier chef l'Union Africaine.

3/ La mauvaise foi et la mahonnêteté intrinsèques: proférer les infamies contre le président Nkurunziza à savoir préparation et commission de génocide des tutsi par lui;

4/Une haute expertise dans la cruauté: commission des crimes contre leurs propres pays et compatriotes, recrutement des gamins dans les camps de déplacés de paysans burundais qui sont pris en otage par eux dans les camps de concentration au Rwanda et dans les pays voins et les envoyer à la boucherie au Burundi, alors que leurs enfants sont dans de bonnes écoles des pays occidentaux et africains.

Ils ont bien intégré la leçon de leur maître.

En remmettant en cause la neutralité des présidents africains envoyés par l'UA, ces soi-disant opposants ont prouvé ce qu'ils sont effectivement et a contrario renforcé la position du gouvernement légal du Burundi. Ils seront bientôt définitivement aphones et iront gonfler le rang des demandeurs d'asile politique en Belgique, France, Allemagne, USA etc. Le gouvernement légal du Burundi doit rapatrier les paysans qui sont parqués dans les camps de concentration ici au Rwanda comme des bêtes.Il faudre leur expliquer qu'ils sont pris en otage par un groupe d'individus qui ne sont que des hors -la-loi sous la direction de Kagame. Il faut les dégarnir. Bien entendu, ceux qui ne veulent pas revenir au pays, assumeront les conséquences de leurs actes.Le gouvernement burundais doit le faire avec le HCR. Le Burundi peut par ailleurs exciper des droits enfants afin de rapatrier de gré ou de force ces pauvres paysans. Enfin, le Burundi doit demander au Conseil de Sécurité de l'ONU la mise en place d'une commission internationale d'enquête sur l'assassinat du président Ntryamira Cyprien. Toute opposition d' un Etat membre de ce Conseil à la demande de l'Etat Burundais sera alors considérée comme preuve sa complicité dans l'assassinat du président burundais.

Source : commentaires de César

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article