Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par TFR_INFO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 17/12/2015 15:12

Comme je l'ai écrit au début de l'Affaire Burundaise devenue Affaire Nkurunziza, Kagame avale difficilement l'échec. Il souffre d'une insomnie depuis son fiasco dans le coup d'Etat qui a foiré contre le président burundais. Il ne l'avait pas envisagé. Il était sûr et certain de son coup. Après son échec cuisant contre Kabila, dit père de l'actuel Kabila, il a terminé le travail. Il a liquidé Kabila sans conséquence aucune. Les Congolais le savent.
Au Burundi, Kagame doit également terminer le boulot, à savoir liquider Nkurunziza, peu importe le temps et les moyens utilisés et il en a cela d’autant qu’il va s’autoproclamer président du Rwanda. Les autorités burundaises ont pris avec une extrême légèreté les insultes de Kagame contre le président burundais d'une part et ignorent qui est effectivement Kagame d'autre part.
Un seul point même avant la mort fait trembler Kagame: affronter la justice pour répondre de ses méfaits contre des millions de Rwandais, Burundais et les présidents Habyalimana et Ntaryamira.
Les autorités burundaises disposent d'outils juridiques pour mettre Kagame à sa place réelle mais force est de constater qu'elles nagent dans tous les sens et en désordre. Pourquoi Nkurunziza ne saisit pas le Conseil de Sécurité pour la mise en place d’une commission internationale d’enquête sur le génocide des réfugiés burundais au Rwanda en 1994 et l’assassinat du Président Burundais Cyprien Ntaryamira ? Pourquoi il ne saisit pas le Conseil de Sécurité de l’ONU relativement à l’agression du Rwanda contre l’Etat Burundais ? L’agression du Rwanda contre le Burundi est notoire et n’est conséquemment pas à prouver. L’Union Africaine est un canard boiteux de sorte que le monde entier se demande à quoi elle sert pour les Africains. C’est donc une perte de temps pour la saisir. L’action de Madame Zuma, la présidente de cette UA est l’image exacte de celle de son ex-mari. Kagame bafoue en toute impunité la Charte de l’UA. Il sème la mort et la terreur au Burundi parce qu’il sait qu’il n’y aura pas de sanctions à son encontre de la part de l’UA. Qui a entendu Madame Zuma au sujet des méfaits de Kagame, pourtant mis au grand jour par l’ONG américaine HRW ? Elle est payée pour faire quoi ? C’est au président burundais de prouver aux Burundais qu’il est effectivement commandant en chef. Gouverner c’est prendre les décisions dans l’intérêt du pays, qu’elles soient douloureuses ou pas. L’honneur et la dignité d’un Peuple n’a pas de prix. Un président incarne son Peuple. Un président comme tout homme au demeurant dépourvu de sens de l’honneur et de dignité, même un chien ne peut le respecter. Kagame a demandé à Nkurunziza d’enterrer le dossier du Président burundais Ntaryamira, victime de Kagame. Au non de son pays, il s’est exécuté. Dans ces conditions comment veut-il que Kagame le respecter? Le respect se mérite. Pour exiger le respect, il faut donc que l’intéressé prouve qu’il le mérite. A défaut, il ne faut pas qu’il pleurniche que Kagame l’a insulté ou l’a traité de ceci, de cela. Nkurunziza pouvait-il oser demander à Kagame d’enterrer le dossier d’un membre de son clan assassiné publiquement par lui ? Par son agissement le président burundais a insulté son Peuple et la mémoire du feu Ntaryamira. Il a montré qu’il est petit devant Kagame. Aucun homme rationnel ne peut comprendre comment un président d’un Etat, sur ordre de l’assassin de ses milliers de citoyens et de son prédécesseur, peut oser commette un déni de justice à l’endroit des victimes. Il s'agit d'un constat et les faits sont limpides. Je ne parle pas de Mushayidi Déo qu'il a drogué, mis dans un carton et expédié au demandeur à savoir Kagame, au mépris absolu des lois de son pays et des régles élénementaires du droit international. L'intéressé croupit en prison au Rwanda depuis plusieurs années.