Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Le Royaume Uni préoccupé par le référendum constitutionnel au Rwanda

Référendum constitutionnel au Rwanda
 

Le Ministre britannique des Affaires africaines se dit préoccupé par les contraintes sur l'espace politique et les médias dans la période précédant le référendum.
Suite à l'annonce des résultats du 18 Décembre référendum au Rwanda, James Duddridge, ministre pour l'Afrique, a déclaré :


"L'extraordinaire développement économique et la stabilité du Rwanda sont à juste titre tenus en haute estime dans le pays et à l'étranger. Le Royaume-Uni est fier d'avoir aidé le Rwanda à atteindre cet objectif. Le référendum et les élections en 2017 marquent un tournant décisif dans l'histoire du Rwanda. Il est essentiel que les questions d'une telle importance soient débattus librement et sans crainte.
 

Je reconnais la large participation du peuple rwandais dans le référendum et son résultat. Cependant, la manière dont elle a été menée a endommagé la réputation internationale du Rwanda. Le court délai entre l'annonce du référendum et le vote ne permettait pas suffisamment de temps pour les électeurs d'examiner et de débattre des changements proposés ni sur le choix  - pour et contre- à faire. Une copie de la Constitution révisée a été seulement mise à disposition au moins un jour avant le référendum.
 

Le Royaume-Uni estime qu'un dirigeant qui cède volontiers le pouvoir et permet une transition pacifique et démocratique sera toujours tenu en haute estime à la fois par leur peuple et le reste du monde. La modification de la Constitution au profit du dirigeant en place risque d'endommager gravement la stabilité à long terme et la réputation du Rwanda comme un chef de file mondial."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

annie.monier@yahoo.fr 29/12/2015 06:56

Apres avoir soutenu ouvertement M.Kagame, voila que la GB emet des reserves sur son poulain. Le mal est fait Messieurs les Anglais?. Alain Monier