Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Commentaire de César

Lecteur de TFR, Kigali

-------------------------------------

Une fois de plus, le ciel vient tomber sur notre pays, le plongeant ainsi dans les ténèbres pour plusieurs années. En effet, Kagame vient de s'autoproclamer président à vie via ses obligés dits parlementaires par euphémisme, le tout nonobstant les conseils utiles et désapprobations de ses maîtres à savoir le président américain Obama et le premier ministre britannique Cameron. Par son méfait, Kagame discrédite ces derniers qui ont toujours affirmé que la place des tyrans qui bafouent leurs constitutions aux seules fins de se maintenir au pouvoir et de continuer ainsi à opprimer leurs peuples n'est pas à la tête de leurs pays mais ailleurs. Kagame a manifestement ignoré purement et simplement les critiques et désapprobations non seulement des Rwandais mais également celles de deux maîtres du monde.

Au vu de ce mépris absolu, une question que tout Rwandais se pose raisonnablement est de savoir que sera la réaction d'Obama et de Cameron au nom de leurs Etats. Quant aux Rwandais, pour Kagame ils sont des zébus dont les critiques n'ont aucune valeur. Le Rwanda lui appartient et il s'est arrogé le droit d'en faire tout ce qu'il veut et comme bon lui semble. La parfaite illustration est la cession de notre pays à la mafia internationale dont il fait notoirement partie. Le Rwanda est entre les mains de la mafia internationale anglo-saxone sous le pseudonyme de multinationale. Le FPR, parti-Etat a une double casquette. Il est devenu une société commerciale coté à la bourse de Kigali qui lui appartient et sa valeur s'évalue en milliards de dollars. En réalité, c'est une organisation mafieuse dont les membres sont des rapaces et charognards qui se sont accaparé du Rwanda. Ils sont ullustrés et s'illustrent encore par la spoliation des biens des milliers de Rwandais non membres ou partisans du clan Kagame ou de l'oligarchie de la place dont le chef n'est autre que celui-ci. Ils sont dépourvus d'humanité élémentaire. Aucun homme qui a une âme ne peut imaginer que sur ordre de Kagame, les kleptocrates qui se disent pourtant Rwandais puissent s'accaparer des terres des paysans en particulier à l'Est du Rwanda et à Kigali et renvoyer des familles avec des enfants en bas âge dans la rue sans toit ni de quoi soulager leur estomac, les réduisant ainsi à l'échelle infrahumaine. Les sont véridiques. Comme Micombero, ex-soldat de l'armée de Kagame l'a si bien dit, Kagame souffre d'insomnie lorsqu'il passe une nuit sans voir un cadavre de Rwandais, aussi bien Hutu que Tutsi de second rang. Il est imbibé jusqu'aux os du sang des Rwandais à tel point que la vie humaine est pour lui un mot dépourvu de sens.

L'intérêt de l'auto-proclamation de président à vie de Kagame est qu'il dénude littéralement ceux qui vilipendent ou ont vilipendé le président burundais et le qualifié de tyran au seul motif qu'il a violé la constitution de son pays, selon eux d'une part et pris des sanctions économiques contre le Burundi d'autre part. Sur le méfait flagrant de Kagame, personne n'a entendu le député européen, le belge Louis Michel dont le fils est le premier ministre de Belgique dont la réaction virulente notoire à l'endroit du président burundais Nkurunziza: vire celui-ci par tous les moyens en l'occurrence par les armes après l'échec cuisant du coup d'Eta qui avait été planifié et exécuté sur ordre de Kagame avec l'appui de la Belgique. Celle-ci, dirigée par le fils de Louis Mihel a livré et livre encore les armes à Kagame afin de corriger le fiasco ou sa mésaventure au Burundi c'est-à-dire terminer le travail. Ce fait est de notoriété publique ici au Rwanda. Au vu du silence de Louis Michel sur la violation caractérisée et flagrante de la constitution du Rwanda, lui et son pays veulent la tête de Nkurunziza non pas parce qu'il a prétendument violé la constitution de son pays mais parce qu'il a refusé de céder son pays à la mafia internationale à l'instar de Kagame et Museveni. Il est donc un intrus dans le groupe de dictateurs de notre région que Kagame-Museveni. S'il avait fait ce que se derniers lui demandaient c'est-à-dire "libéraliser économiquement le Burundi", il serait qualifié de démocrate par Louis Michel. Celui-ci est un ami notoire de Kagame et président d'un groupe d'individus au sein du Parlement Européen qui œuvre au bénéfice du régime Kagame. D'où l'absence de réaction de cette institution sur le méfait de Kagame dont les conséquences à moyen terme et long terme sont inéluctable pour les Rwandais. Sa gravité sera sans comparaison avec ce qui se passe au Burundi. Personne n'a entendu Madame Zuma, présidente de l'Union Africaine. Quant à la chancelière allemande, Merkel son silence est logique et normal car son pays, sous son autorité, soutient sans faille, Kagame et son régime. Pour Merkel, le président syrien actuel est un tyran et doit être écarté part tout moyen et le président Kagame est un démocrate qui mérite les soutiens en tous genres alors qu'à côté de Kagame, le président syrien est un nain.

Il appartient aux Rwandais de penser à leur destin et d'oeuvrer utilement dans l'intérêt de leurs postérités afin de mettre hors d'état de nuire un tyran sanguinaire qui ne respecte même pas sa parole donnée alors qu'il est dit qu'il est Général, en réalité général. Quel est l'avenir d'un Peuple dont un individu qui se dit son président ne respecte même pas sa parole pourtant donnée publiquement devant des millions de personnes? Quel est l'avenir d'un Peuple dont un président est devenu expert en divagations et paranoïaque à tous les égards?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

CESAR 18/11/2015 01:49

Une fois de plus, le ciel vient tomber sur notre pays, le plongeant ainsi dans les ténèbres pour plusieurs années. En effet, Kagame vient de s'autoproclamer président à vie via ses obligés dits parlementaires par euphémisme, le tout nonobstant les conseils utiles et désapprobations de ses maîtres à savoir le président américain Obama et le premier ministre britannique Cameron. Par son méfait, Kagame discrédite ces derniers qui ont toujours affirmé que la place des tyrans qui bafouent leurs constitutions aux seules fins de se maintenir au pouvoir et de continuer ainsi à opprimer leurs peuples n'est pas à la tête de leurs pays mais ailleurs. Kagame a manifestement ignoré purement et simplement les critiques et désapprobations non seulement des Rwandais mais également celles de deux maîtres du monde.
Au vu de ce mépris absolu, une question que tout Rwandais se pose raisonnablement est de savoir que sera la réaction d'Obama et de Cameron au nom de leurs Etats. Quant aux Rwandais, pour Kagame ils sont des zébus dont les critiques n'ont aucune valeur. Le Rwanda lui appartient et il s'est arrogé le droit d'en faire tout ce qu'il veut et comme bon lui semble. La parfaite illustration est la cession de notre pays à la mafia internationale dont il fait notoirement partie. Le Rwanda est entre les mains de la mafia internationale anglo-saxone sous le pseudonyme de multinationale. Le FPR, parti-Etat a une double casquette. Il est devenu une société commerciale coté à la bourse de Kigali qui lui appartient et sa valeur s'évalue en milliards de dollars. En réalité, c'est une organisation mafieuse dont les membres sont des rapaces et charognards qui se sont accaparé du Rwanda. Ils sont ullustrés et s'illustrent encore par la spoliation des biens des milliers de Rwandais non membres ou partisans du clan Kagame ou de l'oligarchie de la place dont le chef n'est autre que celui-ci. Ils sont dépourvus d'humanité élémentaire. Aucun homme qui a une âme ne peut imaginer que sur ordre de Kagame, les kleptocrates qui se disent pourtant Rwandais puissent s'accaparer des terres des paysans en particulier à l'Est du Rwanda et à Kigali et renvoyer des familles avec des enfants en bas âge dans la rue sans toit ni de quoi soulager leur estomac, les réduisant ainsi à l'échelle infrahumaine. Les sont véridiques. Comme Micombero, ex-soldat de l'armée de Kagame l'a si bien dit, Kagame souffre d'insomnie lorsqu'il passe une nuit sans voir un cadavre de Rwandais, aussi bien Hutu que Tutsi de second rang. Il est imbibé jusqu'aux os du sang des Rwandais à tel point que la vie humaine est pour lui un mot dépourvu de sens.
L'intérêt de l'auto-proclamation de président à vie de Kagame est qu'il dénude littéralement ceux qui vilipendent ou ont vilipendé le président burundais et le qualifié de tyran au seul motif qu'il a violé la constitution de son pays, selon eux d'une part et pris des sanctions économiques contre le Burundi d'autre part. Sur le méfait flagrant de Kagame, personne n'a entendu le député européen, le belge Louis Michel dont le fils est le premier ministre de Belgique dont la réaction virulente notoire à l'endroit du président burundais Nkurunziza: vire celui-ci par tous les moyens en l'occurrence par les armes après l'échec cuisant du coup d'Eta qui avait été planifié et exécuté sur ordre de Kagame avec l'appui de la Belgique. Celle-ci, dirigée par le fils de Louis Mihel a livré et livre encore les armes à Kagame afin de corriger le fiasco ou sa mésaventure au Burundi c'est-à-dire terminer le travail. Ce fait est de notoriété publique ici au Rwanda. Au vu du silence de Louis Michel sur la violation caractérisée et flagrante de la constitution du Rwanda, lui et son pays veulent la tête de Nkurunziza non pas parce qu'il a prétendument violé la constitution de son pays mais parce qu'il a refusé de céder son pays à la mafia internationale à l'instar de Kagame et Museveni. Il est donc un intrus dans le groupe de dictateurs de notre région que Kagame-Museveni. S'il avait fait ce que se derniers lui demandaient c'est-à-dire "libéraliser économiquement le Burundi", il serait qualifié de démocrate par Louis Michel. Celui-ci est un ami notoire de Kagame et président d'un groupe d'individus au sein du Parlement Européen qui œuvre au bénéfice du régime Kagame. D'où l'absence de réaction de cette institution sur le méfait de Kagame dont les conséquences à moyen terme et long terme sont inéluctable pour les Rwandais. Sa gravité sera sans comparaison avec ce qui se passe au Burundi. Personne n'a entendu Madame Zuma, présidente de l'Union Africaine. Quant à la chancelière allemande, Merkel son silence est logique et normal car son pays, sous son autorité, soutient sans faille, Kagame et son régime. Pour Merkel, le président syrien actuel est un tyran et doit être écarté part tout moyen et le président Kagame est un démocrate qui mérite les soutiens en tous genres alors qu'à côté de Kagame, le président syrien est un nain.
Il appartient aux Rwandais de penser à leur destin et d'oeuvrer utilement dans l'intérêt de leurs postérités afin de mettre hors d'état de nuire un tyran sanguinaire qui ne respecte même pas sa parole donnée alors qu'il est dit qu'il est Général, en réalité général. Quel est l'avenir d'un Peuple dont un individu qui se dit son président ne respecte même pas sa parole pourtant donnée publiquement devant des millions de personnes? Quel est l'avenir d'un Peuple dont un président est devenu expert en divagations et paranoïaque à tous les égards?