Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Par César, Kigali

Kagame, véritable patron du FPR, a décidé de déchirer la constitution qui, pour lui est vulgaire papier ou brouillon aux seules fins de s'autoproclamer président à vie.
Il est tombé au niveau le plus bas du caniveau de sorte qu'il est effectivement général.

Au lieu de se réduire d'offrir au monde et aux Rwandais un spectacle minable avec des paysans illettrés et analphabètes exhibés devant les cameras des télévions du monde entier avec les paniers sur leurs têtes pleins de chiffons dits pétitions, il aurait été plus judicieux de dire: la constitution c'est moi et j'ai par conséquent décidé de la mettre dans la poubelle et m'autoproclamer président à vie voire empereur sous le nom de Kagame Premier. Il n'y aurait rien de surprenant pour les Rwandais. Ce qui est pitoyable c'est d'invoquer une la constitution pour prétendument réviser son article 101. Le monde regarde Kagame. Toute constitution prévoit les procèdures de sa révision. Ainsi, la notre précise clairement les procédures de sa révision relativement aux mandats du président.Nulle part est mentionné la révision de celle-ci par les pétitions des paysans rwandais. Le même Kagame a révisé la même constitution en 2008. Or il n'a jamais consulté les Rwandais et rares sont les Rwandais qui savent que la constitution a été révisée par Kagame afin d'y introduire la discrimination à l'endroit des Hutu et des Tutsi de second rang d'une part et la division des Rwandais en trois strates, par ordre les Tutsi, les Hutu et les Twa. La constitution rwandaise révisée en 2008 sur décision unilatérale de Kagame dit ce qui suit.


"PREAMBULE(Amendment n°3 of13/8/2008,ArticleOne) 

Nous, Peuple Rwandais, 

1° Au lendemain du génocide perpétré contre les Tutsi, planifié et supervisé par des dirigeants indignes et autres auteurs, et qui a décimé plus d’un million de filles et fils du Rwanda ;

Article 14 (Révision n°3 du 13/8/2008,article 2) 

L’Etat, dans les limites de ses capacités, prend des mesures spéciales pour le bien-être des rescapés démunis à cause du génocide perpétré contre les Tusti de 1994 commis au Rwanda du 1er octobre 1990 au 31 décembre 1994, des personnes handicapées, des personnes sans ressources, des personnes âgées ainsi que d’autres personnes vulnérables.

Il ressort de ces dispsitions en droit et en fait que la qualité de rescapé est héréditaire, que le qualificatif de génocidaire est héréditaire, que des milliers voir des millions de Hutu ne peuvent expressément ou implicitement faire valoir leur qualité de rescapé. Les orphelins Hutu ne peuvent notamment mentionner dans leurs dossiers scolaires qu'ils sont orphelins de père et/ou de mère."

Kagame a notoirement un mépris intrinsèque à l'égard des Rwandais. Pour lui ce sont des zébus et ne méritent donc pas un respect. D'où son insensbilité flagrante à la paupérisation qui frappe la masse populaire. Mais, il est dit qu'il est Général avec plusieurs étoiles. Un Général digne de ce nom doit être pourvu le sens de l'honneur et de dignité. Or au vu de la mise en scène offerte par lui au monde entier, il en est dépourvu. Il est la honte des Rwandais. Au-dela de ses méfaits, pourquoi Kagame a-t-il une peur ventrale pour affronter royalement ses opposants politiques? Son parti-Etat est au pouvoir depuis plus de vingt ans.Le constat est qu'une coquille vide en raison de l'absence de dessein et partant d'un projet politique pour notre pays d'une part et son incapacité de trouver un candidat à la présidence de notre pays. Il s'arc-boute sur Kagame qui, manifestement est le seul membre du FPR de diriger le Rwanda, ce qu'il n'a pas encore prouvé. Diriger un payer par la terreur et le mépris du Peuple n'est pas la preuve de capacité de diriger le Rwanda. La parfaite illustration est la violation flagrante de notre constitution par Kagamem considérée par lui comme un vulgaire papier qu'il peut jeter comme bon lui semble. Kagame est la honte des Rwandais et des Africains. Par sesa agissements, il met au pied du mur ses sponsors et le Belge Louis Michel qui, il y a quelques jours a dit sur un ton d'une vurulence effayante qu'il va mettre en oeuvre toutes les ressources dont il dipose pour dégommer le président burundais pour avoir violé la constitution de son pays.Selon lui, un président ne peut impunément piétiner la constitution. Va-t-il déployer les mêmes ressources contre Kagame? Que vont faire Obama, Cameron et le fils de Louis Michel, premier ministre belge qui a vilpendait le président burundais alors que le problème au Burundi ne porte pas sur la légalité mais sur l'interprétation de la constitution contrairement au Rwanda où la violation est notoire et flgrante?

Par César, Kigali

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article