Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

Rwanda : quelles sont les accusations contre le Gén Karenzi Karake ?

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

CESAR 28/06/2015 14:50

Un homme dépourvu de sens de l’honneur, de dignité, d’humanité et de compassion, même un chien ne peut le respecter.
Pour exiger le respecter, il faut prouver qu’on le mérite.
Devant une kyrielle de diplomates en poste ici au Rwanda, des journalistes étrangers et ses obligés à savoir les parlementaires, Kagame s’est exprimé en anglais et nullement en Kinyarwanda. Il s’ensuit qu’il ne s’est pas adressé aux Rwandais mais aux étrangers et quelques rwandais anglophones.
Dans sa litanie de divagations dans lesquelles il est devenu expert incontesté, Kagame parle pêle- mêle de génocide des Tutsi, d’occidentaux, d’africains, de respect, de libération des Tutsi et d’autres galimatias amphigouriques.
Les faits
1/ Le 04/08/1993 : Signature de l’Accord de Paix d’Arusha par Habyalimana et Kagame aux fins de mettre définitivement fin à la guerre qui avait été déclenchée par Kagame et qui ravageait le Rwanda avec des milliers de victimes et plus de deux millions de déplacés de guerre du Nord du Rwanda.
Pour Habyalimana, les Hutu et les Tutsi étaient des frères et sœurs. Pour Kagame, les Tutsi n’ont aucun lien de fraternité avec les Hutu, génétiquement criminels.Pour Habyalimana, la guerre détruit des vies humaines et le pays. Les victimes étaient des Rwandais et dans cette guerre déclenchée par Kagame, les perdants étaient des Rwanda et le Rwanda. Ayant un sens aigu d’intérêt général, Habyalimana a dès lors considéré avec une bonne dont quiconque ne peut contester qu’il fallait mettre fin à cette guerre par la signature d’un Accord de Paix entre le gouvernement rwandais d’alors et le FPR. Ce qui fait le 4 août 1993.
Kagame a fait croire au monde entier qu’il vient de signer cet accord avec bonne foi alors qu’il était intrinsèquement de mauvaise foi comme en témoignent ses agissements ultérieurs.
En effet, après la signature de cet Accord, Kagame, alors conseillé par les experts militaires britanniques et américains et donc les occidentaux, a déployé toutes les ressources pour que cet accord ne soit pas mis en application. Mais, il avait sous estimé la pugnacité et le sens du devoir de Habyalimana.
Voyant que ses agissements sont inopérants, sur conseils de ses sponsors britanniques et américains, il a opté pour l’extrême non pas dans l’intérêt des Tutsi comme il prétend mais dans le sien.
Ainsi, le 6 avril 1994, incapable d’affronter politiquement et royalement le président Habyalimana, il l’attendu dans l’obscurité et l’a poignardé mortellement dans le dos.
Alors qu’il savait qu’un danger d’une extrême gravité pesait sur sa vie à savoir son assassinat par Kagame, Habyalimana est allé en Tanzanie car pour lui, nonobstant ce danger imminent, il était inconcevable de ne pas honorer sa parole.
Kagame a reconnu son forfait devant des millions de Rwandais. Il a assassiné son compatriote avec l’aide des occidentaux : les autorités américaines, britanniques et belges en particulier.
2/ Devant des milliers de Rwandais, lors de la visite officielle du Président ivoirien Laurent Gabgbo, Kagame a dit publiquement devant des millions de Rwandais. Affi N’guessan, premier ministre de la Côte d’Ivoire, a dit publiquement que les Tutsi rwandais étaient de frères des bétés et que Kagame et Gbabo sont des frères, fils dignes de l’Afrique qui oeuvrent dans l’intérêt de leurs Peuples et de l’Afrique.
Le même Kagame, frère de Gabgo, fils dignes de l’Afrique a intégré le groupe Sarkozy, son ami et président occidental, contre le Président Gbagbo, actuellement détenu à la prison de la CPI à la Haye. Kagame est actuellement le frère d4ouattara qui, pou lui, était fils indigne de l’Afrique.
3/ Il est de notoriété publique que dans sa guerre contre le Rwanda, Kagame a été alimenté en armes de tous calibres et de tous types par Kadhafi.
Le même Kagame intégré le groupe des occidentaux sous la houlette de Sarkozy, président français contre Kadhafi, père de l’Union Africaine et l’Africain incontesté dont les actons positives pour Kagame et son pays ne sont pas à prouver. Il a été liquidé par les membres du groupe dont faisait partie Kagame.
Sur ordre de ses maîtres américains et britanniques, Kagame a restitué à la Lybie, confondue avec Kadhafi, les actions qu’elle avait dans certaines entreprises au Rwanda et conséquemment envoyé aux chômages des centaines de salariés, pères et mère de famille, de ces entreprises.
4/ Kagame est conseillé depuis1990 par les experts américains et britanniques, agents des services secrets de leurs pays. Ils sont partout ici au Rwanda y compris dans sa maison. Il n’a aucun conseillé militaire africain ou Rwandais, sous réserve de citer son nom au cas où il y aurait un Rwandais qui en connaît un.
5- Kagame a un conseiller spécial gui generis en la personne de Tony Blair, moyennant 20 mille dollars par moi sans compter les avantages annexes à savoir la prise en charge durant tous ses séjours au Rwanda, la prise en charge des mercenaires britanniques qui gardent Kagame. S’il a choisi Blair, ex-premier ministre britannique comme conseiller spécial hors catégorie, c’est parce qu’aucun africain n’arrive même à la cheville de celui-ci en matière de compétences.
6/Le FPR, parti-Etat de Kagame est membre des partis conservateurs des blancs occidentaux et il est lui-même membre du club des conservateurs européens et américains. Autrement, il est au service des multinationales occidentales et des charognards internationaux car pour les conservateurs, l’argent d’abord et l’homme après.
7/ Il est notoire que Kagame a marché dans le sang des Tutsi pour s’emparer du pouvoir par la force au Rwanda. Il avait plus de 5 mille hommes infiltrés dans la ville de Kigali depuis plusieurs mois.
Au lieu de sauver les Tutsi, sur ordre de Kagame, ils ont liquidé les Tutsi considérés comme des renégats y compris les membres de leurs familles dont Ndasingwa Lando, le frère de Nyiragasuku ya Kagame, Mushikiwabo. Le TPIR a des dossiers bien étoffés sur les assassinats des Tutsi par les soldats de Kagame dont Karake. Mushikiwabo le sait très bien car elle a été informée par son pays : Les USA (elle a la nationalité américaine et son mari est américain) qui ont un CIA très actif au Rwanda et fournissent les appareils de communication à Kagame depuis les années fin 80.
Que celui qui connaît un Tutsi qui a été sauvé par Kagame cite son nom.
8/ Les enfants de Kagame et autres kleptocrates et oligarques de la place ont fait et font leurs études aux USA et au Royaume Uni, dans les universités des blancs. Pourquoi ne les ont-ils pas mis dans les universités et écoles des pays anglophones africains ?

Sur l’Affaire Karake, ni Kagame ni sa perroquet Mushikiwabo ni quiconque autre n'a infirmé l'existence des crimes qui sont reprochés à Karake et encore moins la responsabilité de celui-ci dans les massacres des milliers de femmes, enfants et hommes de tous âges congolais et Hutu Rwandais ainsi que des citoyens espagnols.
Que dit Kagame au titre de défense de son obligé devant des curieux diplomates en poste ici à Kigali et des journalistes affiliés au régime? Et l’Union Africaine ?
« L’arrestation du chef des services de renseignement du Rwanda est basée sur l’arrogance absolue et le mépris » de l’Occident. « Ils doivent l’avoir pris par erreur pour un immigrant illégal. Ils nous traitent tous comme ils traitent les immigrants illégaux », a déclaré le président Kagamé dans un discours devant le parlement. « Les Noirs sont devenus des cibles pour s’entraîner à tirer ».
Les lecteurs de Jambo News constatent que les dires de Kagame n'ont ni tête ni queue. Ce sont des divagations d'une personne sous hallucinogène. Aucun Président d'un pays ou toute personne douée de discernement ne peut proférer ce genres de galimatias au demeurant devant des milliers de Rwandais et des caméras des télévisions du monde entier.

Toutefois, l'intervention de Kagame est intéressante à certains égards.
1- Elle est la preuve de la nature intrinsèque du régime Kagame et de la qualité des soi disant dirigeants rwandais;
2- Kagame reconnaît qu'il a commis des crimes de masse contre les Hutu qui, selon lui, sont génétiquement génocidaires;
3- Kagame reconnaît que Karake a commis les crimes de masse contre des milliers de Hutu et Congolais;
5- Kagame montre ce qu'il est effectivement même si ce n'est pas la première fois qu'il organise une mise en scène en proférant publiquement des divagations: Kagame, général et non pas Général car il ignore ce que signifie le mot Général. Kagame, le cynique, Kagame dépourvu de sens de l'honneur, de dignité, de compassion humaine et d'humanité; En effet, il ne conteste pas l'existence les crimes commis contre les citoyens espagnols par Karake et indirectement par lui; Les victimes ont laissé des veuves, veufs et orphelins. Dans une telle situation, tout homme pourvu d'humanité, doit strictement observer la décence élémentaire à l'endroit des morts. La décence est un des éléments de la civilisation humaine et distingue l'homme de l'animal.
Par conséquent Kagame aurait dû avoir l'outrecuidance d'observer la décence élémentaire au lieu de tomber au niveau le plus bas du caniveau par ses propos pitoyables; Mais pour Kagame, seuls les Tutsi ont droit à la justice et le fait d'être Tutsi, oligarque du régime Kagame et l'obligé de celui-ci est un passeport à l'impunité quant aux crimes commis par les Tutsi, membres de la galaxie Kagame dont Karake. Toujours selon Kagame, il s'ensuit que l'Espagne est mal-fondée à demander l'extradition de l'assassin de ses citoyens. Pour lui, la justice et la souffrance morale sont le monopole des seuls tutsi, victimes et membres des familles de celles-ci; Les Tutsi étant génétiquement victimes du génocide dit des Tutsi par les Hutu et nullement les victimes espagnoles, assimilés par aux Hutu Rwandais. Ses propos outre leur gravité, ils sont effrayants de sorte qu'il n'est pas utile de les commenter.
6- Kagame penser que le fait qu'il soit dans son pays à la fois loi et justice, Cameron et le Premier Ministre Espagnol doivent, eux aussi, être le Kagame britannique et le Kagame espagnol. Il ignore la définition d'un Etat de droit et démocratique et les biens faits d'une démocratie dans un Etat. Il n'y a rien d'étonnant chez lui au regard de ses agissements à savoir l'organisation d'une mise en scène folklorique ou un spectacle pitoyable avec des Rwandais triés sur le volet qui transportaient des cartons pleins de papiers dits pétitions écrites par les analphabètes rwandais. Par ailleurs, il convient de préciser que pour Kagame, la constitution rwandaise actuelle qu'il a curieusement promulguée est un vulgaire papier qu'il peut piétiner comme bon lui semble.
Les effets de telles déclarations ont néfastes pour les Africains. Ils sont considérés comme des hommes qui n'ont pas encore intériorisé le sens des mots civilisation humaine, la dignité, honneur et ridicule. En effet, il est pitoyable et minable de voir un président africain proférer ce genre de déclarations alors qu'il sait très bien qu'il a à son actif des millions de cadavres de ses compatriotes Hutu même s'il a dénié ces derniers le lien fraternité avec lui, en considérant que les Tutsi sont une race sui generis au Rwanda ( voir Affaire IBUKA via SOS Racisme Français contre Pierre Péan). Kagame qui était le chef hiérarchique de Karake connaît parfaitement les funestes exploits de ce dernier.
Au vu de l’ensemble des faits d’une part et de la danse de Kagame dans tous les sens et en désordre, celui-ci multiplie les déclarations pitoyables pour un chef dit d’Etat et de chantages à l’endroit du Royaume Uni, son protecteur, parce qu’il sait pertinemment que quand Karake sera extradé vers l’Espagne, il sera démasqué. L’accusé, même s’il est espion, il ne pourra sûrement pas résister aux bombardements des questions des juges espagnols.
Il pense que la danse dans tous les sens et d’une manière désordonnée et l’enrôlement de l’Union Africaine dans ses divagations auront des effets sur les autorités espagnoles.
Il a été mal conseillé par son ami Tony Blair. Le lobbying fait dans son pays par celui-ci pour mettre en échec l’extradition de l’accusé en Espagne sera inopérant. L’intervention de Madame Blair pour assurer sa défense pour impressionner les juges espagnols et les avocats des victimes ne pourra prospérer.
La question est de savoir combien les Rwandais vont payer au titre d’honoraires d’avocats au profit de Maître Blair.
Le Rwanda est devenu une vache à lait pour tous les charognards internationaux et mafias en tous genres.
Les excroissances du régime Kagame opérant à l’étranger comme Mehdi Bâ de Jeune Afrique interviennent vigoureusement cyniquement pour prétendre discréditer l’arrestation d’un criminel notoire qui a à son actif des milliers de morts.

Jeune Afrique 26 juin 2015 à 18h22 par Mehdi Ba

Rwanda : la procédure espagnole contre Karenzi Karake sur une voie de garage ?
Ces gens prétendent impressionner les juges britanniques et espagnols.
Le droit sera dit. Il convient dans leurs campagnes à grande échelle contre certains Hutu qui ont trouve asile en France, ils ont lamentablement échoué.
Aucun na été et ne sera envoyé comme un colis avarié à Kagame. Pour Mehdi Bâ, le fait qu’il est Peule, est un devoir de défendre même l’indéfendable dans l’intérêt des Tutsi, se frères, jusqu’à se considérer plus Tutsi que les Tutsi.