Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

"Le Rwanda est dirigé par des gangsters notoires" (César)

Bwiza Connie yatawe muri yombi! | Umunyarwanda

Madame Connie Bwiza, proche de Paul Kagame et membre (FPR) du parlement rwandais depuis plusieurs années, vient de démissionner de son mandat. TFR publie le commentaire de César, lecteur et commentateur assidu de la Tribune franco-rwandaise.

César

"Il s'agit d'un problème de cuisine interne au parti-Etat, FPR. Toutefois, il faut reconnaître à Bwiza Connie certaines qualités. Par ses actes dans la commission qu'il présidait sur la gestion de deniers publics par les ministres, elle a eu le culot de montrer que le Rwanda appartient à un groupe mafieux qui s'est arrogé le droit de vie et de mort sur les Rwandais, le tout en toute impunité. Les Rwandais le savaient déjà mais grâce à la Commission Bwiza, les masques sont publiquement tombés.

Notre pays est dirigé par des gangsters notoires. 

Il convient de rappeler qu'il ya quelques années, une autre commission du parlement a fait état de plus de 250 millions de dollars US qui se sont évaporés dans la nature et les voleurs ne se sont jamais inquiétés outre mesure alors qu'ils sont notoirement connus.

Au total, de juillet 1994 à ce jour, ces gens ont volé plusieurs milliards de dollars US. Ils les ont planqués dans les paradis fiscaux et ils sont donc gérés par d'autres groupes mafieux de la mafia internationale. Il semblerait que par ses questions sur des milliards de nos francs qui se sont évaporés dans la nature, les intéressés ont tremblé et certains ont même demandé l'autorisation de sortir pour aller pisser.

A la chambre de députés, selon les dires anonymes de certains députés, Bwiza a été la seule à soutenir publiquement que la constitution rwandaise limite strictement à 2 le nombre de mandats de Kagame et que par conséquent, tout acte tendant à réviser l'article 101 constitue une violation manifeste de la constitution. Autrement, pour elle, si par extraordinaire Kagame s'aventurait à réviser la constitution pour qu'il soit président à vie, il ne sera jamais considéré comme président légitime du Rwanda mais un hors-la-loi pur et simple et corrélativement, il devra être traité comme tel non seulement par des Rwandais mais également par ceux qui prétendent être attachés à la démocratie dans notre pays à savoir Obama au premier chef dont le pays est le sponsor de Kagame. Sans l'appui des USA, Kagame ne restera même pas un mois au pouvoir. Celui-ci en est déjà conscient. 

La place d'un hors-la-loi n'est pas à la tête d'un Etat mais ailleurs et s'il ne déguerpit pas de son gré, c'est-à-dire s'il ne se conforme pas à la loi, il doit être dégagé de force. 

Kagame ne connaît que la loi du plus fort.

Il a toujours prétendu qu'il est plus fort que la loi car il est à la fois loi et justice. Les Rwendais verront s'il est effectivement ce qu'il est comme il le prétend.

Le cas de cet ex-députée Bwiza est la parfaite illustration de la nature intrinsèque du régime Kagame : un régime despotique sui generis. Il montre aussi irréfutablement que ceux que l'on appelle ici les parlementaires sont en réalité les obligés de Kagame qui sont débarqués par leur patron en fonction de son humeur et comme bon lui semble. 
Le spectacle pitoyable et minable que la présidente de la chambre des députés a offert aux Rwandais et au monde avec des paysans rwandais transportant sur leurs têtes des cartons pleins de chiffons appelés pétitions n'est guère surprenant. Nos soi-disant parlementaires sont des zébus et nullement des parlementaires au sens littéral et juridique du terme. Bwiza Connie a refusé d'être une zébue, le tout peu importe les conséquences à son endroit."

César, Kigali

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ida 22/06/2015 17:36

pourquoi est ce toujours les femmes qui ont le courage de clamer la vérité et protesteer