Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Tribune Franco Rwandaise

La Tribune Franco Rwandaise

Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

TSSL/RWANDA - FINI LE RÊVE DE CHARLES TAYLOR D’ÊTRE TRANSFÉRÉ DANS UNE PRISON RWANDAISE

Arusha, 22 mai 2015 (FH) - Condamné à 50 ans de prison par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) l’ancien président du Libéria Charles Taylor, actuellement détenu au Royaume-Uni, ne peut plus rêver d’être transféré dans une prison rwandaise.

Charles Taylor a été reconnu coupable de crimes contre l’humanité pour son appui aux rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) durant le conflit en Sierra Leone (1991-2002).

Sa demande d’être envoyé purger sa peine dans une prison rwandaise  hébergeant d’autres condamnés du TSSL avait été rejetée en première instance le 30 janvier dernier.

Le condamné avait alors demandé, dans une requête datée du 6 février, l’autorisation de faire appel, ce que vient de lui refuser le juge Philip Waki, président du Mécanisme résiduel du Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

Le juge estime que la défense de l’ancien président n’a pas démontré des « circonstances exceptionnelles » ni « préjudice irréparable » autorisant l’examen de la requête en appel.

Ses avocats justifiaient notamment leur requête  par  l’impossibilité pour Charles Taylor de recevoir de la visite de sa femme et de ses trois dernières filles.

Les services d'immigration britanniques refuseraient de leur délivrer un visa, arguant qu'elles risquent de rester en Angleterre après leur visite.

Charles Taylor est le premier ex-chef d'État à avoir comparu devant un tribunal international ou hybride pour des accusations de crimes graves commis en violation du droit international, depuis le procès de Nuremberg contre les responsables nazis après la Seconde Guerre mondiale.

La confirmation de sa condamnation, en septembre 2013, a marqué la fin des travaux du TSSL, un tribunal hybride officiellement créé en 2002 par les Nations unies et le gouvernement de la Sierra-Leone afin de juger les principaux auteurs présumés des violations du droit international et sierra-léonais commis sur le territoire du pays depuis le 30 novembre 1996.

Diplômé en économie du Bentley College dans le Massachusetts, aux Etats-Unis, Charles Taylor a été président du  Liberia de 1997 à 2003. Il a été arrêté au Nigéria le 29 mars 2006 et transféré à La Haye, trois mois plus tard, dans le cadre d’un accord entre le TSSL et les autorités néerlandaises.

ER/JC

© Agence Hirondelle

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article