Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TFR-INFO

TFR-INFO

La Tribune Franco-Rwandaise

MÉDIAS AU RWANDA : FRED MUVUNYI A DÉMISSIONNÉ DE LA RMC

mediaVue de Kigali depuis le toit du Parlement.RFI/Stéphanie Aglietti

Le président de la RMC, la jeune instance indépendante de régulation des médias a annoncé sa démission. Selon plusieurs sources Fred Muvunyi aurait même quitté le pays. Selon des collègues et l'Association rwandaise des journalistes, Fred Muvunyi a été victime de pressions en raison de son indépendance.

« J'ai démissionné de mon poste de président de la RMC » pouvait-on lire mardi soir sur le compte twitter de Fred Muvunyi. « Amis journalistes je vous remercie pour votre confiance et votre soutien ». Depuis, Fred Muvunyi est injoignable sur son portable et se refuse à tout commentaire sur les réseaux sociaux.

Du côté de la direction de la RMC, qui a organisé ce mercredi une conférence de presse, on assure ne pas connaître les raisons de cette démission ni la localisation de M. Muvunyi. Rappelons que la RMC - dont la création avait été arrachée de haute lutte par les journalistes rwandais et perçue comme l'un des rares progrès en matière de liberté de la presse - avait récemment critiqué la suspension par le gouvernement des programmes de la BBC en Kinyarwanda à la suite de la diffusion sur l'une des chaînes du diffuseur britannique d'un documentaire controversé sur le génocide.

Selon Cléophas Barore, président par intérim de la RMC, l'instance n'avait jamais eu vent de quelconques menaces à l'encontre de son président. Faux rétorque Gonzaga Muganwa, le secrétaire exécutif de l'Association rwandaise des journalistes, selon lequel Fred Muvunyi était sous pression « d'éléments au sein du gouvernement » en raison de ses positions indépendantes. Ce dernier est d'ailleurs à l'étranger depuis mardi, assure-t-il.

Outre, son opposition à la suspension de la BBC, Fred Muvunyi avait récemment critiqué un projet d'arrêté du Premier ministre qui selon lui, ouvrait la voie à une nouvelle mainmise du gouvernement sur la presse. Dernière friction en date, selon plusieurs sources un projet de rapport sur l'état de la presse au Rwanda. Contacté par RFI, Ladislas Ngendahimana, porte-parole du ministère en charge de l'Information a démenti les accusations contre le gouvernement.

 
 
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article