Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Tribune Franco Rwandaise

La Tribune Franco Rwandaise

Le blog de Jean-Marie Ndagijimana

INTERVIEW FRANCE24 : PAUL KAGAME BOTTE EN TOUCHE SUR TOUTES LES QUESTIONS DU JOURNALISTE

President Paul Kagame visits UNESCO headquarters in Paris, sparking protests for and against the Rwandan strongman. During the visit, Kagame spoke to France 24.

Par Ibukabose-Rengerabose

Une évidence s'impose : Paul Kagame botte en touche sur toutes les questions en rapport avec la France. L'homme qui depuis plus de 20 ans n'a pas manqué une seule occasion pour insulter publiquement la France et l'accuser de tous les crimes, se présente aujoud'hui comme un partenaire normal soucieux de l'avenir et rien que de l'avenir des relations avec Paris. La raison ? Paul Kagame est aux abois, aussi bien sur le plan intérieur, régional qu'international. Il est détesté par son peuple, par les peuples et les dirigeants des pays de la région, y  compris par son meilleur allié Yoweri Museveni. Kagame sent le tapis du pouvoir glisser sous ses pieds. Il tente de sauver les meubles, il fait des pieds et des mains pour se ménager un nouveau mandat en 2017, contrairement aux dispositions constitutionnelles limitant à deux septennats consécutifs les mandats présidentiels. Un gros casse-tête en perspective!

Ainsi donc Kagame n'aurait jamais eu de problème avec la France ! L'ancien secrétaire d’État français aux Affaires étrangères, Renaud Muselier ne pourrait pas en dire autant, lui qui avait été obligé de mettre fin à sa participation aux cérémonies du dixième anniversaire du génocide, après que Paul Kagame s'en soit pris violemment à la France. 

"Les faits sont têtus", aime dire Kagame. Et il a raison sur ce point !

Ne soyons pas surpris de l'entendre un jour chanter la Marseillaise. Avec le travail de certaines associations suventionnées par Kigali et les nombreux mercenaires de la plume dont il finance les publications, véritables usines de blanchiment de ses crimes, Kagame peut être reçu par tel ancien président de la République française, par ailleurs président du principal parti d'opposition à François Hollande, donnant ainsi au dictateur rwandais le feu vert et l'autorité morale de venir narguer impunément les veuves et les orphelins de l'attentat du 6 avril 1994 dont il est le premier responsable. Peut-il pour autant dormir tranquille? Avant lui il y a eu Mouammar Kadhafi et Saddam Hussein. Ils ont tous les deux été massacrés par leurs amis d'hier. 2017 n'est plus très loin. Mais Paul Kagame a encore le temps de redresser la barre et de suivre la voix de la raison en renonçant au tripatouillage de la constitution. La paix et la démocratie sont préférales à la guerre civile. Même et y compris au pays des mille collines.  

IBUKABOSE-RENGERABOSE Mémoire et Justice pour tous

 

 

INTERVIEW FRANCE24 : PAUL KAGAME BOTTE EN TOUCHE SUR TOUTES LES QUESTIONS DU JOURNALISTE
Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article