Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Byanditswe na Igihe.com

Minisiteri y’Umuco na Siporo na Ambasade y’u Bufaransa mu Rwanda byashyize umukono ku masezerano yemeza ku mugaragaro gushyiraho ahasomerwa ibitabo by’Igifaransa mu Isomero Rikuru ry’Igihugu riherereye ku Kacyiru mu Mujyi wa Kigali.

Aya masezerano yashyizweho umukono na Minisitiri w’Umuco na Siporo Joseph Habineza na Ambasaderi w’u Bufaransa mu Rwanda Michel Flesch, anatangiza izindi gahunda ziteza imbere uru rurimi rw’Igifaransa n’umuco w’Abafaransa mu bikorwa by’Isomero ry’igihugu.

Siporo Joseph Habineza na Ambasaderi w’u Bufaransa mu Rwanda Michel Flesch basinya amasezerano

Ni amasezerano atangiza ku mugaragaro ahasomerwa ibitabo by’Igifaransa, ubundi hari haratangijwe mu Isomero ry’Igihugu muri Mutarama 2013, ngo hashyirwe inyandiko z’umuco n’izindi z’ubumenyi butandukanye mu rurimi rw’Igifaransa.

Minisitiri Amb.Habineza aganira n’abanyamakuru yavuze ko aya masezerano aje kongera gukomeza ibijyanye n’ubumenyi bw’Igifaransa, rumwe mu ndimi eshatu zivugwa mu Rwanda, kandi igihugu cyifuza ko rutera imbere mu Banyarwanda.

Yagize ati “Igifaransa nk’uko mubizi ruri mu ndimi eshatu zikoreshwa hano mu gihugu, arizo Ikinyarwanda, Icyongereza n’Igifaransa, nkaba numva rero niba turwemera nk’ ururimi rugomba gukoreshwa, tugomba kuruvuga neza, kandi turatembera iyo umuntu ageze aho bavuga Igifaransa ukivuga biguha amahirwe kurusha uko wakumvikana nabo bagusemurira.”

Uru rurimi rw’Igifaransa u Bufaransa bushaka kugeza mu bakiri bato rubinyujije mu isomer rugenda rucika intege mu Rwanda. Rwahoze rukoreshwa mu burezi bw’u Rwanda, ariko ruza gusimburwa n’Icyongereza.

Uretse mu Mashuri, uru rurimi rw’Igifaaransa no ku noti z’amafaranga y’u Rwanda ruri kugenda rukurwaho.

Ambasaderi w’u Bufaransa mu Rwanda, Michel Fresh, we ntiyemeranya n’abavuga ko Igifaransa kitakiri mu ndimi z’u Rwanda. Avuga ko abagereranya imikoreshereze yacyo mu gihugu n’izindi ndimi zihakoreshwa baba bashaka kwinjira mu makimbirane adafite inyungu.

Amb.Flesch avuga ko atari itegeko kumenya Igifaransa ariko ko kukimenya ari andi mahirwe mu gukorana n’ibice byinshi by’Isi.

Amb. Flesch yagize ati“Njyewe sinemeranya n’ibyo biganiro bigereranya Igifaransa n’izindi ndimi, icyo nzi ni uko Igifaransa kikigaragara mu ndimi mpuzamahanga zikomeye. Icyo nabwira Abanyarwanda ni uko uko bavuga indimi nyinshi, Igifaransa, Icyongereza n’izindi bifuza kumenya, barushaho gufungukira Isi, imikoranire ikaba myiza kurusho.”

Aya masezerano yashyizweho umukono, anatangiza indi mishinga iteza imbere umuco w’Igifaransa binyuze mu gusoma ubuvanganzo no guteza imbere ubundi bumenyi rusange buhishe mu nyandiko z’Igifaransa.

Uyu mwanya wahawe Igifaransa mu Isomere ry’Igihugu, urimo inyandiko z’Igifaransa kandi ngo hazashyirwa n’ibindi bikoresho bishobora gufasha urubyiruko rw’u Rwanda kumenya amakuru ku bashaka gukomereza amashuri makuru na kaminuza mu Bufaransa.

Ikindi aya masezerano azashyira mu bikorwa ni ugufasha Abanyarwanda kwiyungura no kongera ubumenyi mu rurimi rw’Igifaransa bafashijwe n’Ikigo cy’Abafaransa mu Rwanda (IFR).

turikumwe@igihe.rw

U Bufaransa n’u Rwanda byasinyanye amasezerano asigasira ururimi rw’Igifaransa
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Silas NSANZABAGANWA 01/12/2014 10:47

Ubu bufatanye ni ubwo gushigikirwa rwose, kuko abanyarwanda bavuga igifaransa ni benshi, ntabwo kugica rero byaba aribyiza.

CESAR 26/11/2014 21:14

C'est une mise en scène folklorique. Le ridicule ne tue pas. Des centaines d'enseignants qui ont été renvoyés ou ont démissionné au seul motif qu'ils ont refusé d'apprendre l'anglais ou échoué dans le test d'anglais vont-ils être restaurés dans leurs droits? Kagame a déclaré publiquement devant des millions de Rwandais que l'anglais est la langue de l'intelligence, du savoir et des affaires et qu' a contrario, le français est la langue des idiots. Il en a tiré les conséquences logique.Outre l'enrôlement du Rwanda dans l'anglophonie alors que moins de 0,5% de la population rwandaise parlent correctement anglais, le tout sur décision de Kagame, par décret, il a unilatéralement décidé que l'anglais doit être l'unique langue enseignée et utilisée dans les écoles secondaires et universités d'une part et dans les toutes les structures administratives et politiques du Rwanda d'autre part. A contrario, l'enseignement du français doit être interdit dans toutes les écoles et administrations du Rwanda. Ce decret a-il été abrogé? Dès lors que le français est la langue des idiots, la mise en place des llieux de lecture de la langue des Gaullois revient à enfoncer les lecteurs rwandais des livres français dans l'idiotie. Il me semble que la position à géométrie variable de la France relativement au drame rwandais et la complaisance caractérisée des autorités françaises qu'elles soient de gauche ou de droite sont la cause fondamentale du mépris absolu de Kagame à leur endroit et de leur pays. La parfaite illustration est l'Affaire des assassinats de 6 citoyen, français, objet d'une prétendue instruction depuis plus de dix ans. Le Juge Trévidic enquête sur les assassinats des citoyens français au Rwanda en 1994 et nullement sur Attentat mortel contre l'avion du président Habyalimana. Habyalimana est évoqué par ricochet. La France ne s'est jamais intéressée sur la mort de Habyalimana. Si tel était le cas, elle n'aurait pas traîté sa veuve de génocidaire ou comme un chien sans maître d'une part et les assassins auraient déjà répondu de leurs méfaits. La France est membre du Conseil de Sécurité de l'ONU. A-t-elle déposé un projet de résolution portant création d'une commission d'enquête internationale pour rechecher et juger les assassins de deux présidents africains et des autres passagers de l'avion dont les membres d'équipage? Sûrement pas. Pourtant, elle l'a fait dans l'Affaire Hariri, ex-premier ministre libanais qui n'était même plus en fonction et cette commission a été créée. Ce qui est étonnant, dans cette affaire, c'est que pour les autorités françaises, les Hariri et les victimes Tutsi rwandaises méritent plus de justice et de compassion de que les victimes françaises. Dès lors que les autorités françaises restent apathiques à l'endroit des victimes françaises, leurs compatriotes qui ont laissé des veuves et orphelins, peuvent-elles avoir de la compassion élémentaire à l'endroit du feu Habyalimana?