Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Milicien FDLR. Photo AFPmMilicien FDLR. Photo AFPm

radiookapi

La Voix des Sans Voix (VSV) pour les droits de l’homme invite la communauté internationale à imposer l’organisation et la tenue de dialogues politiques inter-rwandais et inter-ougandais pour faciliter le départ des éléments de groupes armés étrangers de l’est de la RDC. L’ONG a fait cette recommandation jeudi 23 octobre dans un communiqué dénonçant les récents massacres des civiles à Beni, au Nord-Kivu. Des crimes attribués aux rebelles ougandais de l’ADF.

Pour Rostain Manketa, directeur exécutif adjoint de la VSV, de fortes pressions doivent être exercées sur les groupes armés étrangers, en l’occurrence les ADF et les FDLR, en vue de mettre un terme aux agressions meurtrières contre la population civile en République Démocratique du Congo.

«Nous en appelons aussi à la mise en place des dispositifs sécuritaires conséquents sur l’ensemble du territoire national, et aussi l’accélération de la réforme de l’armée, tout en s’impliquant effectivement dans la mise en œuvre du programme DDRRR dans cette partie Est du pays», a-t-il affirmé.

L’Onu appelée à imposer un dialogue entre les groupes armés étrangers et leurs gouvernements
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article