Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Par Jean-Marie NDAGIJIMANA
 
SI JE PUIS ME PERMETTRE !
 
Ce message n'est pas une pétition. C'est un point de vue personnel qui ne vise personne en particulier, mais un ensemble de comportements observés ces derniers temps chez certains dirigeants du parti d'opposition FDU-Inkingi, la fille aînée des coalitions politiques en exil présidée par Mme Victoire Ingabire UMUHOZA. Ces comportements divisionnistes ont comme conséquence la fragilisation progressive de ce parti et de l'opposition rwandaise en général. Le seul à en profiter est le dictateur-président Paul Kagame.
 
Depuis un certain temps, et ce pour des raisons personnelles, je n'interviens plus souvent dans les débats sur les forums internet (ce message a été diffusé sur plusieurs forums de discussion fréquentés par les ressortissants rwandais). Mais compte tenu de la gravité du sujet, je me permets de m'adresser aux protagonistes de cette funeste affaire qui jette le discrédit sur le parti FDU INKINGI. Ce conflit de personnes plutôt qu’autre chose remonte au lendemain du départ de Victoire Ingabire au Rwanda. Cette femme de caractère qui dirigeait un parti d'hommes à plus de 99% était une meneuse d'hommes au vrai sens du terme. Douée d'une écoute excepptionnelle, patiente et tolérante comme pas possible, Victoire parvenait à gérer et à calmer les excentricités masculines qui étaient le lot quotidien au sein du comité exécutif du parti. Au besoin, elle n'hésitait pas à passer des heures au téléphone avec les uns et les autres pour tenter de ramener le calme et la cohésion au sein de l'équipe des pionniers des FDU. Ce qu’elle avait réussi à imposer avant son départ au Rwanda en janvier 2010. Aujourd'hui, ceux à qui Victoire Ingabire a confié la direction du parti avant sa mission périlleuse ne s'adressent même plus la parole,et les médias sont devenus le déversoir de leurs haines respectives. Shame on them. Pendant ce temps la présidente des FDU, Mme Victoire Ingabire dont ils se réclament pourtant, croupit en prison depuis 3 ans ! Les fundraisings et autres manifestations de soutien ne suffiront pas pour apaiser la douleur qu'elle ressent de voir ses compagnons de parti s'entre-manger et passer le plus clair de leur temps dans des joutes enfantines mais néanmoins destructrices. 
 
Après le procès inique que lui a imposé le régime dictatorial de Kigali, Victoire subit aujourd'hui un véritable calvaire à travers le spectacle affligeant que nous offrent ses anciens compagnons de route qui n'hésitent plus à étaler leurs divisions au grand jour, s'accusant de tout et de rien avec une méchanceté et un cynisme jamais égalés.
Si cela devait se poursuivre, qu'on ne s'étonne pas qu'un jour les membres de la communauté rwandaise en exil organisent des manifestations publiques de RAPPEL A L'ORDRE. Il est impérieux que le Peuple en exil puisse exercer ses droits démocratiques. De notre point de vue, dire notre vérité aux leaders de l'opposition qui aspirent au pouvoir dans notre Pays est une oeuvre préventive de salubrité politique. Nous manifestons régulièrement contre le pouvoir dictatorial en place. Pourquoi le Peuple en exil ne serait-il pas fondé à appeler les dirigeants de l'opposition à plus de cohésion et de tolérance ? Pourquoi serait-il inadéquat ou inopportun de dénoncer le comportement antidémocratique de ceux d'entre nous qui par leurs attitudes négatives réduisent en poussière le travail abattu ces 20 dernières années par nous tous ensemble contre l'oppression et la dictature?
 
Nous ne laisserons pas cela arriver. Appelons les protagonistes de cette crise, frappons à leur porte, écrivons leur, signons des pétitions, demandons leur d'arrêter ce jeu de massacre. Et de se réconcilier. Si cela ne suffit pas, descendons dans la rue pour leur signifier notre désaprobation, et réaffirmer que seule l'unité des forces politiques et de la société civile permettra au Peuple de vaincre la dictature. Aux partis politiques et à la société civile de prendre leurs responsabilités respectives. Je le leur demande, au nom de notre soeur Victoire Ingabire Umuhoza et de tous ceux qui soutiennent notre combat commun.
 
Jean-Marie NDAGIJIMANA

Photo de Victoire Ingabire UMUHOZA face à ses geôliers

Dissensions au sein des partis politiques de l'opposition rwandaise
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Candice Kaligirwa 26/09/2014 12:51

Je reviens sur le commentaire de Venant Habiyambere. Ses remarques sont tellement pertinents ! Muri FDU amategeko ariho, aliko bimeze nkaho hari bamwe bintakoreka, batarebwa nayo mategeko, bikorera ibyo bashatse nta nkomyi, ubundi bakigira ba karimi karyoshye kanasesereza, bagamije kurimbura bagenzi babo mwishyaka bakoresheje amanyanga nibinyoma. Igihe abayobozi bo muri FDU bazakomeza kwica nkana amategeko bo ubwabo bishyiriyho, bakarema udutsiko bagamije gishinga ishyaka mu rindi, aya makimbirane ntazashira, kuko ntawakwemerako abanyamakosa baba aribo bayobya ishyaka bashaka kwigira nyoni nyinshi.

Ku kibazo cya Venant Habiyambere uvuga ati mbabona baje kunsaba imisanzu aliko ntibarecrute. Nanjye wanditse iyi commentaire mba muri Italie, ntanga umusanzu ariko ushinzwe recrutement muri FDU ntiyigeze ansaba kuba umurwanashyaka wemewe. Naraperereje bamwe banyumvisha ko ikibazo cya recrutement muri FDU, ari uko ngo badaha carte y'ishyaka uwo batizeye ko atazashyigikira ingengabitekerezo yabashaka kuryiganzamo nta kabuza. Ubwo nabandi baperereza bakumva icyo bavanamo, aliko njye nkurikije uko iriya Kongre yagenze, ubanza koko icyo gisobanuro cyuko bataha carte y'ishyaka uwo batizeye uzabashyigikira buhumyi muri byose gifite ishingiro.

Venant Habiyambere 25/09/2014 19:51

Cher Jean-Marie,

il y a des questions que j’aimerais poser aux dirigeants du FDU? Est-ce que ce parti a un statut ? Est-ce que ce parti a des membres qui jouissent de certains droits au sein du parti ? Et s’ils ont un statut, que prévoit le statut en cas de désaccords qui peuvent conduire à la dissension.
En Allemagne par ex., les dirigeants des partis de gauche ont souvent des comportements semblables à ceux qu’on observe aujourd’hui chez nos Leaders du FDU. Le statut du parti prévoit qu’on demande l’avis des membres (ceux qui cotisent régulièrement). On organise alors un referendum où chaque membre est appelé à donner son avis et ce qui en sort, oblige les Leaders soit à respecter la décision des membres, soit à quitter le parti.
En ce qui concerne le FDU, je me demande souvent quel jeu il joue ? Les rwandais avec qui je discute ici à Munich ont tous quelque chose de commun : on les invite tous à contribuer financièrement, mais personne ne les recrute pour en faire des membres. Je me demande comment on acquiert le droit d’élire les chefs ? Les gens qui ont élu dernièrement, comment ont-ils été choisi ?
Mon avis personnel est que les Leaders du FDU veulent sûrement le départ de Kagame mais ne remarque pas qu’ils sont entrain de créer le même système que le FPR où Kagame s’est imposé et a fini de faire du FPR un parti à lui seul. Si l’un des groupes s’impose, la prochaine étape sera d’éliminer petit à petit d’autres membres jusqu’à ce qu’il y ait un nouveau KAGAME à la tête du FDU.

Umugoroba mwiza,
Venant

Jean Musafiri 25/09/2014 00:44

Cher Jean-Marie,
Mes sincères félicitations pour vos conseils avisés sur les dissensions intestines qui enveniment très dangereusement les partis d'oppositions, en l'occurence le parti FDU-INKINGI devenu un avatar politique bicéphale affaibli qui se trompe honteusement de cible!!! Espérons que cette occasion suscitera la multitude des partis d'opposition à mieux coaliser, à s'unir et à revoir leurs stratégies d'actions concrètes et objectifs politiques pour faire un front commun solide de lutte contre la MAL POLITIQUE F.P.R.ien potentiellement meurtrier depuis plus de décennies!!! Sinon, les entre-déchirements au sein des partis politiques vont au grand avantage de la main invisible du FPR très occupé par l'expansion des incendies et des myriades de disparitions forcées de ses citoyens indésirables à éliminer par tous les moyens.

Chers compatriotes, il est grand temps d'enterrer définitivement les dissensions intestines basées sur les critères régionales ou ethniques (KIGA-NDUGA, HUTU-TUTSI- HUTSI-TWA) pour nous unir dans un front commun de lutte contre la pire dictature du 3ième millénaire dénommée sans ambages " DICTATURE POLITICO-MAFIEUSE DU FPR". C'est tout.

Pour le reste, gardons toujours à l'esprit que "L'UNION FAIT LA FORCE".

Jean MUSAFIRI (sé),
Bergamo, Italie.

Agaculama 24/09/2014 21:51

Cher Jean-Marie,
Cela me fend le coeur de voir tant de divisions et tant de nouveaux partis politiques animés par leur parti pris et particularisme, alors que l'ogre qui sévit à Kigali applique de main d'acier sa politique raciste, fasciste, monoetniciste, extrémiste, aggressive, criminelle, divisioniste, eugeniste, antédiluvienne et paranoïaque, de génocide au goutte à goutte ou à la petite cuillère, contre les pauvres, contre les Twa, contre les Hutu, contre les Tuutsi de l'intérieur (class vive, to ne killer), contre l'Eglise Catholique, contre les Bantous en général, et contre son âme déchue.

Honte à Kagame et à sa racaille à col blanc et à col vert, et honte à tous ces opposants qui se divisent car ils ne pensen qu'à leur panse de profiteurs.

Prions pour nos amis de la démocratie, comme Victoire Ingabire et Deogratias Mushaydi, incarcérés uniquement en signe de sacrifice au nom de la majorité rwandaise. Prions pour que Notre Seigneur et Sa Sainte Mère, la Vierge Marie, apportent un beaume de joie et d'espérance dans leur prison.

Agaculama, Freedom Fighter.