Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par La Tribune Franco-Rwandaise

Par Quinault-Maupoil, Tristan | LeFigaro.fr

La garde des Sceaux, Christiane Taubira et l'ex-ministre Rama Yade. / Photos Abacca Press. Montage Le FigaroLE SCAN POLITIQUE - L'ancienne secrétaire d'État deNicolas Sarkozy remercie Christiane Taubira d'avoir fait voter une loi en 2001 reconnaissant l'esclavage comme un crime contre l'humanité.

Rama Yade, l'ancienne secrétaire d'État chargée des Affaires étrangères et des Droits de l'Homme, ne mêlera pas sa voix aux critiques récurrentes de la droite envers Christiane Taubira. Celle-ci peu compter sur la «reconnaissance éternelle» de la conseillère régionale d'Île-de-France. L'admiration de la jeune élue UDI envers son aînée date de 2001 et du vote de la loi Taubira qualifiant l'esclavage de crime contre l'humanité, rapporte l'hebdomadaire Le Point.

«Je ne suis pas communautariste, confie Rama Yade à l'hebdomadaire, mais je suis très attachée à ce combat.»

C'est grâce à la loi initiée par l'ex-députée PRG de Guyane que la France commémore l'abolition de l'esclavage tous les ans, le 10 mai.

En 2006, une quarantaine de députés de l'UMP emmenés par Lionel Luca, parlementaire des Alpes-Maritimes, s'était mobilisée contre une disposition du texte de Christiane Taubira visant à enseigner l'esclavage à l'école. Jean-Christophe Lagarde, actuel député UDI de Seine-Saint-Denis, avait regretté une «provocation inutile et aigrie à l'égard des Français originaires de l'Outre-mer et des descendants d'esclaves.»

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article